19 juillet 2016

Le projet compresseur électrique et alterno-démarreur 48V de Delphi

Cette combinaison permet d’atteindre une réduction des émissions de CO2 de 8% sans modifications majeures du GMP.

Delphi a ajouté à une Honda Civic 1.6 i-DTEC un alterno-démarreur Magneti Marelli de 12 kW, un compresseur électrique Honeywell de 5 kW et une batterie Fiamm de 750 Wh. Tous ces équipements fonctionnent sous 48 V, le réseau 12 V avec sa batterie étant alimenté par un convertisseur 48-12 V de 1,5 kW. Le compresseur électrique est placé en second étage en aval du turbocompresseur d’origine. Un volet de by-pass permet de contourner le compresseur électrique lorsqu’il n’est pas opérationnel.

Jean Balland, ingénieur en chef diagnostics et contrôles moteurs chez Delphi explique : « Le compresseur électrique intervient à la fois pour le remplissage à très bas régime et pour éliminer le délai de réponse à l’enfoncement de l’accélérateur. Il peut fournir 5 kW mais 3 kW sont suffisants sur cette application. »

Grâce à cet équipement, le régime de couple maxi est déplacé de 1900 à 1500 tr/min. Jean Balland annonce déjà des résultats : « A l’enfoncement de l’accélérateur à 1500 tr/min, le couple maxi est atteint en 0,8 s au lieu de 2,5 s initialement. A état de charge de batterie neutre, nous avons mesuré une baisse des émissions de CO2 de 8%, gain rendu possible par l’association de la récupération d’énergie au freinage et l’usage du compresseur électrique. »

Nous avons pu effectuer un essai comparatif de la voiture avec le compresseur coupé puis branché. À pleine charge à partir de 1000 tr/min en troisième rapport, le moteur ne donne une accélération marquante qu'à partir de 1600 tr/min sans l'assistance. Compresseur branché, le moteur change complètement de comportement : dans la même situation, le moteur répond immédiatement et l'accélération maxi semble atteinte dès 1200 tr/min, ce qui change profondément le ressenti et invite les conducteurs à utiliser plus souvent les bas régimes. Outre la baisse de consommation, le gain est aussi au niveau du confort de conduite puisque l'élargissement de la plage d'utilisation permet de changer moins souvent de rapport.

Jean Balland précise : « Il y a encore du potentiel en exploitant la possibilité de downsizing rendu possible par le compresseur électrique. Ce potentiel peut aussi être employé pour réduire les émissions de NOx. Il serait aussi possible de récupérer plus d’énergie cinétique en positionnant l’alterno-démarreur entre le moteur et la boite de vitesses car le moteur pourrait être découplé de la transmission et coupé. »

Delphi n’annonce pas de commercialisation d’un moteur avec compresseur électrique développé par leur service pour le moment mais confirme un lancement d’un véhicule hybride 48 V pour 2017.

Plus de détail sur ce projet dans notre brève tech Les projets avec compresseur électrique se multiplient


  Yvonnick Gazeau

Haut de page