14 septembre 2016

Montée en puissance du réseau de recharge électrique Nissan

Lors de l'inauguration de la première borne de recharge électrique en Corse, Nissan a fait le point sur le plan de développement des bornes de recharge rapide.

La première borne de recharge rapide a été inaugurée cette semaine à Bastia et trois autres sont également opérationnelles à Ajacio, Propriano et Aléria. Le groupe local Ferrandi, un des principaux réseaux de distribution de carburant, compte ainsi installer à court terme 14 bornes sur l’Île de beauté, ce qui réduira la distance entre chaque point de recharge à 70 km. Le groupe investit dans un premier temps pour suivre les tendances du marché, sans encore attendre un retour sur investissement. En effet, une borne coûte près de 20 000 euros et son installation tout autant. Notons que ces bornes disposent de prises au standard CHAdeMo, mais pas de type Combo.

Ce réseau Nissan vient compléter celui de l’hexagone où le constructeur a déjà installé plus de 250 bornes. Rappelons que la Leaf est la voiture électrique la plus vendue au monde avec 220 000 unités en circulation totalisant plus de 2,5 milliards de kilomètres. En Europe, le constructeur a vendu 40 000 Leaf et installé 2 300 bornes.

Nissan compte développer son réseau de recharge rapide. Brice Fabry, directeur VE et Eco Système de Nissan, explique : « Le prix des batteries va continuer à baisser et notre stratégie est d'augmenter la capacité de stockage embarquée. En conséquence, la recharge rapide est incontournable car nous souhaitons rester dans l'esprit CHAdeMo qui signifie en japonais « Le temps de boire une tasse de thé », soit un temps maxi de 30 minutes pour recharger 80% de la batterie. » L'autonomie de la Leaf a été augmentée de 45% entre 2011 et aujourd'hui pour offrir désormais 250 km sur le cycle NEDC grâce à l'amélioration des rendements de la chaîne de traction et bien sûr à l'augmentation de la capacité de la batterie de 24 à 30 kWh.

Cette stratégie est accompagnée depuis 4 ans par DBT, fabricant français de bornes de recharge qui travaille avec les équipes Nissan au Japon. Si les bornes actuelles délivrent un maxi de 43 kW en courant alternatif et 50 kW en continu, Olivier Delassus, directeur général du groupe DBT, annonce une prochaine évolution majeure : « Nous allons présenter au Mondial de Paris une borne dotée de 3 prises de type CHAdeMo et Combo d'une puissance totale de 150 kW en courant continu. La puissance de chaque prise sera dans un premier temps limitée à 50 kW. Le fait de proposer 3 prises à partir d'une seule borne permet de réduire drastiquement le coût par voiture rechargée. Cette nouvelle borne sera par ailleurs modulaire, par rack de 25 kW, ce qui facilitera l'entretien et le dépannage. »

Olivier Delassus donne aussi quelques informations sur son évolution : « Afin de répondre à la demande de montée en puissance, nos bornes pourront ensuite délivrer 150 kW sur une seule prise. Il reste encore du travail de développement sur ce projet ; nous constatons par exemple que le câble chauffe et qu'il devra être refroidi. »

Les bornes récentes communiquent aux exploitants certaines données de fonctionnement et de consommation selon un standard. DBT ajoute une seconde carte SIM afin de mieux les suivre en temps réel sur des données techniques telles que la température. La R&D de DBT étudie aussi plusieurs projets comme la recharge par induction, qui facilite la recharge et diminue le coût des bornes, ou les stations solaires.

Afin d'anticiper les changements sociaux, Nissan fait également le lien entre la propulsion électrique, la conduite autonome planifiée pour 2020 avec le système ProPilot 3.0 et la recharge connectée. Cette dernière comprend par exemple la connexion à l'habitation V2H (Vehicle to Home, 4000 applications au Japon) et la gestion d'énergie en réseau V2G (Vehicle to Grid) que nous avons présenté dans notre actualité du 12 mai 2016.


  Yvonnick Gazeau

Haut de page