10 novembre 2016

40 innovations technologiques mises en avant par le « cluster » Auvergne-Rhône-Alpes

Les projets innovants ont été présentés à 40 directeurs R&D ou directeurs des achats européens, ainsi qu'à quelque 150 VIP, lors de la 3me édition des « Automotive Techdays ».

L'objectif de cet événement organisé par le « cluster » Auvergne-Rhône-Alpes est de montrer de nouvelles solutions aux constructeurs et équipementiers français de rang 1, ainsi que d'amplifier la notoriété des acteurs de la région. L'édition 2016 a obtenu le nouveau label Tech'days de la Filière Automobile et Mobilité (PFA), devenant ainsi le premier événement en France à arborer cette distinction.

Les 40 projets, de différents niveaux de maturité (recherche / développement / industrialisation), ont été sélectionnés selon leur niveau d'innovation et leur collaboration inter-entreprises.

Depuis que l'automobile s’intéresse à nouveau à la traction électrique, les recherches sur les moteurs-générateurs fourmillent. IFP Energie Nouvelle et Mavel arrivent à la fin d'un projet de développement d'une machine à réluctance variable. Le but est d'obtenir le même niveau de rendement qu'un moteur synchrone mais en réduisant le nombre d’aimants permanents afin d'abaisser les coûts. IFPEN annonce un pic de rendement à 94% et au moins 90% sur une très large plage d'utilisation. Dans le même objectif, Valeo développe le projet complexe ROMEO d'une machine à aimants performants sans terre rare lourde (dysprosium) afin de réduire la dépendance de l'Europe vis à vis de la Chine. Un second développement visera l'exclusion totale des terres rares. Quant au projet DEMETER, il vise à permettre la récupération des aimants des moteurs hors-service.

Magnum Courb a conçu une connexion souple reliant les modules de batteries, cette souplesse donnant une liberté de mouvement et ainsi l’emploi d’un bac en plastique.

La recharge des batteries a également été investiguée. Centrum-Adetel a mis au point un chargeur capable de fournir jusqu'à 1 MW pour des charges courtes grâce à des supercapacités hybrides. Ercteel arrive en fin de développement d'un chargeur qui délivre jusqu'à 320 kW grâce à une prise dédiée (Staubli-Multi Contact) acceptant une tension continue de 1000 V pendant 4 min. Grâce à sa principale activité, les plaques de cuisson à induction, Magtech est à même de proposer un système à faible coût de recharge sans fil de 3700 W. La distance entre le récepteur placé en face avant et l’émetteur mural pourrait être de quelques centimètres avec l’aide des capteurs de stationnement et du pilotage moteur. EFI Automotive a présenté un système de branchement automatique constitué d’une prise qui descend sur un récepteur au sol, la prise étant orientée par un champ magnétique. Trois projets d’utilisation de l’hydrogène étaient exposés, ainsi que plusieurs piles à combustible commercialisées par Symbio FCell.

De nombreuses autres nouvelles solutions pour la traction électrique étaient présentées : lamelles en cuivre soudées aux extrémités afin de constituer une barre souple pour courants élevées (Tresse Métalliques), connecteurs rapides intégrant des capteurs (Araymond) ou protections EMC tressées pour câbles de forte puissance (Tresse Industrie). Hutchinson a exposé un accumulateur thermique à changement de phase qui fournit soit de la chaleur à une pompe à chaleur, soit du froid en combinaison avec une climatisation.

EFI Lighting arrive en fin de développement d’un tissu intégrant des fibres optiques. Le « Lightex » fournit une source lumineuse personnalisable sur une surface plane sans augmentation de masse. Afin de remplacer les filtres actuels qui ont une durée de vie limitée, l’équipementier travaille également sur un projet d’un catalyseur qui épure l’air admis dans l’habitacle.

Pour la partie mécanique, Hexcel propose un renforcement des composants en les couvrant d’un film de 2 mm d’épaisseur en plastique renforcé de fibres de carbone. Par exemple sur un porte-moyeu produit par COBAPRESS, il est possible soit de réduire sa masse, soit d’augmenter sa résistance de 26%, soit de proposer deux gammes de résistance en partant d’une pièce unique. Saint Jean Industries a présenté un disque de frein en fonte serti sur un moyeu en aluminium. Cet assemblage à une masse réduite de 20% (aucune vis) et la dilatation radiale du disque est plus uniforme. AMIS a dévoilé une méthode de fabrication de pignons avec très peu d’usinage grâce à un forgeage en une seule opération générant une forme proche du produit fini. Un pignon d’entraînement de pompe d’injection haute pression utilisant ce procédé est déjà entré en production.

EFI Automotive a exposé sa vanne multi-voie pour circuit de refroidissement, un composant que nous détaillons dans notre dossier « Evolution des systèmes de refroidissement ».

Dans l'après-midi, une séance plénière sur le thème « Excellence » en ce qui concerne les évolutions de la relation client/fournisseur a exposé plusieurs exemples intéressants d'actions terrain dans la région.

Plusieurs de ces projets technologiques seront présentés en détail dans nos prochaines « Brèves Tech ».


  Yvonnick Gazeau

Haut de page