11 mai 2017

Silicon Mobility veut révolutionner le contrôle de l’électronique de puissance

Silicon Mobility, une start-up spécialisée dans le développement de solutions à semi-conducteur, annonce réduire drastiquement le temps de traitements des informations en temps réel tout en divisant par 180 la consommation électrique du contrôle de l’électronique de puissance.

Basée à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), Silicon Mobility a été créée en 2015 et a vécu en grand secret jusqu’en novembre 2016 tout en mettant au point un nouveau mode de fonctionnement des systèmes de contrôle électronique à partir d'une technologie développée depuis 2010. Bruno Paucard, son Président, explique : « Nous détenons une technologie matérielle embarquée et programmable où les traitements d’informations provenant des capteurs et actionneurs ne sont pas effectués séquentiellement – les uns après les autres – mais en parallèle et localement. Le grand intérêt est d’accélérer le traitement en temps réel. »

Par exemple sur un moteur électrique, les contrôleurs pourront réagir en une dizaine de microsecondes, ce qui permet de repousser les marges de sécurité, d’émettre des signaux plus précis et d’aller vers des fréquences plus élevées. Silicon Mobility annonce ainsi qu’il sera possible d’accroître le champ de fonctionnement des moteurs électriques jusqu’à 30 % (régime, encombrement, performances).

En fonctionnant en séquentiel, les informations dans les processeurs doivent ainsi attendre leur tour pour être traitées alors qu’elles le sont immédiatement dans une architecture parallèle. Bruno Paucard précise : « Quand vous demandez à un microprocesseur qui est conçu pour travailler à une fréquence de 10 millisecondes d’aller mille fois plus vite, un goulot d’étranglement logiciel se crée. Notre nouvelle approche améliore considérablement la performance. C’est une solution unique combinant la flexibilité matérielle de la logique programmable embarquée AMEC® FLU avec la flexibilité logicielle du processeur ARM® Cortex-R5F dans un même semi-conducteur qualifié automobile. »

Par ailleurs, Silicon Mobility annonce que la consommation électrique pour la partie contrôle est en conséquence divisée par 180 ! La firme revendique une génération d’avance par rapport à la technologie des géants établis que sont par exemple Intel, Infineon, Qualcomm, NXP ou Nvidia.

Concernant des applications ciblées, la start-up a développé OLEA® LIB et OLEA® APP, une bibliothèque logicielle et une application optimisées pour OLEA® augmentant le rendement énergétique, l’autonomie des batteries et leur vitesse de chargement pour les véhicules hybrides et électriques. Elle avance que OLEA® LIB permet de multiplier par 40 la vitesse de calcul des fonctions mathématiques complexes en comparaison des solutions existantes.

Une équipe de 37 personnes travaille sur ce projet. 22 brevets ont été déposés dont 4 détenus en commun avec le List du CEA de Saclay et l’IFPEN. L’entreprise est maintenant entrée dans la phase de communication. Son positionnement est de proposer des solutions aux différents constructeurs afin qu’ils conservent la main sur la partie logiciel et que leur propre architecture électronique puisse gérer l’ensemble des capteurs et actionneurs fournis par les équipementiers.


  Yvonnick Gazeau

Haut de page