5 septembre 2017

Le cycle de mesure sur route RDE est entré en vigueur

Depuis le 1er septembre 2017, le protocole de référence des mesures d'émissions de CO2 et de pollution à l’échappement est le WLTP enrichi du contrôle RDE (Real world Driving Emissions – Cycle de mesure sur route) nettement plus contraignant sur les oxydes d’azote (NOx) et nombre de particules.

La norme Euro 6d-Temp introduit les mesures WLTP et RDE. Le protocole WLTP intégrant le nouveau cycle WLTC remplace la mesure NEDC sans modifier les limites d’émissions polluantes. De très légères hausses des émissions polluantes ainsi que de la consommation et des émissions de CO2 sont attendues – hausses principalement dues au protocole plus rigoureux, peu par le nouveau cycle qui demande encore assez peu d’énergie au groupe motopropulseur.

La mesure RDE est cependant nettement plus contraignante car, contrairement aux mesures NEDC ou WLTP où les véhicules neufs sont testés au banc à rouleaux sur un cycle demandant peu de puissance, le protocole RDE mesure des véhicules sur route et selon un cycle aléatoire dans un certain cadre :
  • Temps de mesure total beaucoup plus long : entre 90 et 120 minutes,
  • Gamme de vitesse plus large et vitesse moyenne plus élevée : 1/3 en-dessous de 60 km/h, 1/3 entre 60 et 90 km/h et 1/3 entre 90 et 145 km/h,
  • Pente positive cumulée autorisée jusqu’à 1200 m / 100 km, différence d’altitude maxi de 100 m entre les points de départ et d’arrivée,
  • Température ambiante entre 3°C et 30°C.
La mesure RDE, réalisée par un système embarqué PEMS (Portable Emission Measurement System – Système embarqué de mesure des émissions), concerne les limites de NOx pour tous les moteurs et nombre de particules pour les moteurs à allumage commandé (ex. : essence) à injection directe. Les conditions de mesure étant bien plus sévères que celle du WLTP, la valeur de NOx mesurée pourra être 2,1 fois supérieure. Le rapport de dépassement des voitures répondant à la norme Euro 6b (sept. 2014) peut parfois atteindre 20 ! Le facteur de conformité concernant les émissions de particules en nombre est cependant déjà de 1,5, soit une limite à 9.0 x 1011/km.

L’Euro 6d qui sera appliquée à partir de janvier 2020 pour les nouveaux types de modèles et janvier 2021 pour tous les modèles. Il ne modifierait pas les limites de rejets de NOx et de particules sur le WLTP, le principal changement ne concernerait que le facteur de conformité qui sera unifié à 1,5. Il est également étonnant que les véhicules à moteur à allumage commandé à injection indirecte n'aient pas de limite d'émissions de particules en masse et en nombre tant sur les mesures WLTP que RDE !


  Yvonnick Gazeau

Haut de page