25 septembre 2018

PSA dévoile sa technologie pour véhicules hybrides rechargeables

Le premier système hybride rechargeable du Groupe PSA sera lancé sur le marché en septembre 2019 sur le DS 7 Crossback 4x4, puis sur sept autres modèles d’ici 2021.

La chaîne cinématique est constituée d’un moteur essence PureTech 1.6l, d’un moteur-générateur (MG) intégré dans la transmission automatique et, dans la version 4x4, d’un second MG dans l’essieu arrière. Déjà commercialisé sur la DS 7, le 4-cylindres dans sa première version délivre 132 kW (180 ch) à 5500 tr/min et 250 Nm à 1650 tr/min. Celui de la version 4x4 est une nouvelle variante : 147 kW (200 ch) à 5500 tr/min et 300 Nm à 3000 tr/min. Il est démarré par le MG s'il est froid et par l'alterno-démarreur lorsqu'il est chaud.

La plus grande évolution est celle opérée dans la transmission automatique EAT8 fournie par Aisin (ATN8) : le convertisseur de couple est remplacé par un MG délivrant 80 kW (109 ch) et 337 Nm qui peut être déconnecté du 4-cylindres par un embrayage humide multidisque. Quant au MG de l’essieu arrière, il est fourni par Valeo-Siemens et développe la même puissance que ce celui incorporé dans la transmission mais seulement 166 Nm. La vitesse maximale en tout électrique atteint 135 km/h.

La batterie lithium-ion de 304 V est produite par LG Chem en Pologne. Positionnée sous la banquette arrière, elle peut fournir jusqu’à 80 kW et stocke 11,6 kWh sur la version 4x2 alors que celle de la version 4x4 porte ces valeurs à 90 kW et 13,2 kWh, 100 kW étant possibles momentanément. Elle est maintenue à environ 35 °C par un système de climatisation servant également à l’habitacle.

4 modes de conduite sont possibles : 100% électrique, hybride, 4x4 et sport. Le ou les MG permettent la récupération d’énergie cinétique pendant les freinages, ce qui prolonge l’autonomie d’environ 6 km en cycle WLTP.

La commande des freins est assurée par le système iBooster de Bosch afin de déconnecter le circuit de freinage lors des faibles décélérations et ainsi récupérer plus d’énergie cinétique. Un chauffage électrique d’habitacle de 5 kW/300 V a été ajouté dans le module HVAC.

Le projet a débuté il y a 3 ans. 180 véhicules sont en test sur routes fermées depuis janvier 2018 et des évaluations sur routes ouvertes débutent maintenant. Le DS 7 Crossback hybride rechargeable sera suivi de 7 autres véhicules d’ici 2021, tous sur plateforme EMP2, dont les Peugeot 508 et 3008, Opel Grandland X et Citroën C5 Aircross.

L’autonomie en tout électrique sera au minimum de 50 km sur cycle WLTP (60 km NEDC) et celle en thermique dépassera 500 km. Le constructeur annonce une consommation mixte de 2.2 l/100km et des émissions mixtes de CO2 inférieures à 49 g/km sur cycle WLTP, soit une baisse de 40 % par rapport à un modèle thermique (tous profils d’usages confondus).

Le lancement de cette première version hybride rechargeable donne le départ de la stratégie d’électrification des véhicules du Groupe PSA. Alexandre Guignard, directeur de la « Business Unit Low Emission Vehicles », a annoncé : « A partir de 2019, tous les nouveaux modèles essence ou diesel disposeront systématiquement d’une version hybride ou entièrement électrique. »

Il ajoute : « En l’espace de 2 ans seulement, 15 nouveaux véhicules électrifiés seront lancés. Nous proposerons ainsi 8 nouveaux modèles hybrides rechargeables dont DS 7 Crossback 4x4, Peugeot 3008, Peugeot 508 et 508 SW, Citroën C5 Aircross et Opel/Vauxhall Grandland X. 7 nouveaux modèles électriques seront également commercialisés, dont DS 3 Crossback E-Tense, 1er véhicule de la nouvelle génération électrique. Notre offensive produit est donc bien lancée aujourd’hui et 100% de la gamme Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall sera électrifiée en 2025. »

Si, comme déjà mentionné, les modèles hybrides rechargeables sont développés sur la plateforme EMP2 prévue pour les segments C et D, les véhicules électriques seront adaptés à la plateforme CMP pour segment B et C.

Les technologies de cette nouvelle ligne de véhicules du groupe PSA seront présentées dans un prochain dossier.


  Yvonnick Gazeau

Haut de page