8 janvier 2004

BLIS, le système d'informations Volvo sur l'angle mort

Malgré les rétroviseurs, il est rare qu'une voiture n'ait pas un angle mort. L'angle mort peut être à l'origine d'incidents, notamment lorsque le conducteur change de file.

Pour améliorer la sécurité, Volvo Cars avait été dès 1979 le premier constructeur automobile à installer un rétroviseur grand angle sur le côté arrière du siège du conducteur. La phase suivante est maintenant amorcée, avec un système par caméra qui surveille les véhicules roulant sur le côté de la voiture ou derrière celle-ci : BLIS, Blind Spot Information System.

Lorsqu'un véhicule pénètre dans cette zone surveillée, un voyant d'avertissement s'allume près du rétroviseur extérieur. Le conducteur est ainsi prévenu qu'un autre véhicule se trouve à côté du sien et peut donc s'abstenir de changer de file. Le système indique au conducteur à la fois les véhicules s'approchant derrière, ainsi que la position de ceux qui se trouvent devant, pendant une manœuvre de dépassement. Ces informations permettent au conducteur de disposer d'une meilleure vue d'ensemble pour prendre la bonne décision dans ce type de situations. Les deux côtés de la voiture sont surveillés à l'identique.

La technologie utilisée fait appel à une caméra numérique montée sur chaque rétroviseur de portière, prenant une images par seconde. Le système est programmé pour surveiller les voitures mais aussi les motos, de jour comme de nuit. Il est aussi prévu pour ne pas réagir aux voitures garées, aux glissières et barrières, aux lampadaires, etc.

Le système est actif à toutes les vitesses supérieures à 10 km/h. Il alerte le conducteur dès qu'il détecte des véhicules dont la vitesse est inférieure de 20 km/h à la sienne, ou supérieure de 70 km/h.
Le système BLIS devrait entrer en production vers la mi-2004

Haut de page