5 mars

Train avant à pivot indépendant sur la Renault Mégane Sport

Peu de temps après la présentation du train avant double triangle à pivot découplé sur la Peugeot 407, Renault annonce à son tour un concept similaire pour sa nouvelle version sportive de la Mégane.

L'objectif est d'éliminer les désagréments fréquemment rencontrés sur les tractions avant à puissance élevée sous fortes sollicitations : micro-braquage en virage serré et mauvaise tenue de cap en ligne droite. L'axe de pivot du train avant de Mégane Renault Sport est totalement découplé du système d'amortissement, contrairement à un train de type McPherson où l'axe de pivot passe par la rotule de bras inférieur et la fixation supérieure d'amortisseur.

La rotation de la roue suivant son axe de pivot est assurée par une liaison entre le porte-moyeu et un porte-pivot en aluminium. Le déport fusée (distance entre le centre de roue et l'intersection entre ses axes de rotation et de pivot) est ainsi réduit à 32 mm, contre 60 mm pour le train McPherson des autres Mégane. La géométrie du train avant est ainsi moins sensible aux forces appliquées aux roues motrices autour de leur axe de pivot en phase d'accélération ou de freinage appuyé.
Ce train avant sera détaillé dans un futur dossier.

Haut de page