13 avril 2004

Technologie de somnolence de Ford/Volvo

Selon des évaluations nationales de l'administration de la sécurité routière des États-Unis (NHTSA), la somnolence compte pour environ 4% des accidents mortels - soit plus de 1 500 décès par an.

Une étude de somnolence du conducteur a été entreprise par Volvo et Ford. Les chercheurs ont testé plusieurs technologies de mesure de l'endormissement du conducteur, avec, pour conséquence éventuelle, une sortie de route du véhicule, ainsi que d'alerte du conducteur et de correction de la trajectoire. Lors de ces études, un ordinateur a calculé le pourcentage de fermetures et d'ouvertures de l'œil afin de mesurer l'endormissement. Les mesures étaient réalisées par une caméra placée sur la tête du conducteur et dirigée vers son œil gauche.

Lorsqu'une sortie de voie est détectée, plusieurs technologies d'information du conducteur ont été testées comme le bruit d'un grondement correspondant à un roulage sur bandes rugueuses, un témoin rouge clignotant en affichage tête-haute sur le pare-brise ou la vibration du volant. Le volant pourrait également tourner pour maintenir le véhicule dans la voie. "Nous avons découvert que certaines technologies combattant l'endormissement sont tolérées, voire bien acceptées, par les conducteurs. Par contre, les fausses alertes sont considérées comme une gène et pourraient harceler le conducteur au point de couper le système. Et un système débranché ne servirait plus l'objectif." a annoncé Jeff Greenberg, ingénieur au centre de recherche Ford.

Grâce à ces recherches, cette nouvelle technologie sera appliquée dans un premier temps sur des voitures Volvo et des SUVs à la fin de cette décennie, puis probablement plus tard à d'autres marques du groupe Ford.

Haut de page