8 mai 2004

L'appui-tête actif offre la meilleure protection possible contre le coup du lapin - Volvo

La commission Volvo de recherche sur les accidents a effectué des enquêtes approfondies sur les collisions arrière ayant eu lieu en Suède au cours des quatre dernières années, et a étudié l'impact sur les passagers des sièges avant, en établissant une distinction entre ceux dont le siège était équipé d'un appui-tête actif WHIPS (Wisplash Protection System) et ceux dont le siège ne l'était pas.
  • Le système WHIPS réduit les lésions à court terme de 33 % et les lésions à long terme (avec séquelles pendant plus d'un an) de 54 %.
  • Le système bénéficie fortement aux femmes : réduction de 50 % des lésions à court terme et de 75 % des lésions à long terme.
Ces résultats vont dans le même sens que les enquêtes américaines de l'IIHS (American Insurance Institute for Highway Safety). Les cas de coups du lapin sont signalés dans tous les types de collision, mais ce sont les collisions arrière qui comportent le plus grand risque.

Le symptômes du coup du lapin sont entre autres des douleurs cervicales, une sensation de raideur, des maux de tête, des vertiges, des picotements dans les bras. On ne sait pas exactement encore comment se produit le coup du lapin. Il semble que les dommages causés aux ligaments, aux muscles, aux disques vertébraux, aux articulations facettaires et au système nerveux se produisent pendant les trois mouvements imprimés au cou : un premier mouvement de rétraction décrivant un " S " entre la tête et la partie supérieure de la colonne vertébrale, suivi d'un mouvement projetant la tête vers l'arrière (extension), puis vers l'avant (flexion).

Le système WHIPS, qui semble mieux protéger les femmes, ouvre des perspectives intéressantes pour la poursuite des recherches. Il est un fait que les femmes sont le groupe le plus exposé au coup du lapin, mais on en ignore la raison exacte.

Haut de page