9 septembre 2004

Un moteur V8 Volvo

C'est la première fois que Volvo construit un moteur V8. Il sera monté sur le XC90 en position transversale. Il se doit donc d'être compact. Cela explique l'angle de 60 degrés entre les deux rangées de cylindres au lieu des traditionnels 90 degrés. Le déséquilibre est compensé par un arbre d'équilibrage travaillant dans le sens de rotation inverse du vilebrequin. De plus, toutes les unités auxiliaires, telles que l'alternateur, sont installées directement sur le moteur, sans faire appel à des brides de fixation qui font perdre de l'espace. Le démarreur est installé au-dessus de la transmission pour la même raison. Par ailleurs, les arbres à cames d'échappement sont commandés par des chaînes secondaires provenant des arbres à cames d'admission, ce qui permet de ménager de l'espace supplémentaire. La rangée gauche de cylindres est décalée d'un demi-cylindre en avant par rapport à la rangée droite.

Résultat : un V8 de seulement 754 mm de long et de 635 mm de large, le plus compact sur le marché par rapport aux moteurs d'un volume équivalent. Grâce à cette compacité et au fait que le bloc-cylindres et la culasse soient ici en aluminium, le nouveau V8 de Volvo ne pèse que 190 kg, élément important pour une faible consommation. Une admission variable améliore les caractéristiques de couple et de combustion.

Ce moteur V8 est le seul à être conforme aux normes américaines ULEV II (Ultra Low Emission Vehicle, phase II) grâce à l'utilisation de 4 pots catalytiques, à un mélange pauvre lors d'un démarrage à froid et, plus étonnant, à un régime de ralenti élevé (1250 tr/mn) offrant un réchauffement plus rapide du moteur. La Volvo XC90 V8 développe une puissance de 232 kW (315 ch) et un couple de 440 Nm à 3900 tr/mn. Sa cylindrée est de 4,4 litres.

Haut de page