30 septembre 2004

Un filtre photocalytique pour l'habitacle chez Valeo

Les particules polluantes, en particulier les particules diesel, sont invisibles mais peuvent être nocives pour l'organisme humain. Chargées par un champ électrique à effet Corona, un filtre électrostatique Valeo collecte ces particules, dont le diamètre peut être inférieur au micron.

A cette première protection, Valeo ajoute un nouveau filtre combiné avec photocatalyse. Composé d'un mélange de charbon actif et de dioxyde de titane éclairé par une lampe à ultraviolets, ce filtre s'auto-régénère par réaction photocalytique : la lampe à ultra-violets active en effet la décomposition des gaz et des micro-organismes par réaction chimique entre les polluants et le dioxyde de titane. D'après l'équipementier, ce système présente l'avantage d'un maintien de l'efficacité du filtrage tout au long de la durée de vie du filtre.

Haut de page