28 décembre 2004

Évolution des phares directionnels Bi-Xénon

L'avantage des phares directionnels adaptatifs Bi-Xénon est aujourd'hui quantifié grâce à une enquête menée par l'Institut de Technologie de Darmstadt. En mesurant les mouvements de l'œil du conducteur lorsqu'il est au volant, les scientifiques ont démontré pour la première fois que la visibilité en virage par temps de nuit avec des projecteurs directionnels au xénon atteignait presque celle existant de jour. Plus de 50 personnes ont été testées à l'aide d'un système d'enregistrement des mouvements de l'œil basé sur une caméra infrarouge à haute sensibilité. L'échantillon des participants allait du jeune permis de 18 ans aux chauffeurs professionnels, en passant par des conducteurs expérimentés dont l'âge allait jusqu'à 68 ans.

L'enregistrement vidéo et le reflet de deux rayons infrarouges dirigés sur les pupilles ont donné les résultats suivants: la visibilité la nuit en virage avec un véhicule équipé de phares directionnels au xénon atteint 36 mètres, ce qui est proche de la distance idéale de 38 mètres atteinte de jour. Par comparaison, la vision nocturne avec des phares directionnels halogène n'est que de 27 mètres, et avec des phares halogène fixes de 24 mètres.

Les Opel Vectra et Signum, de même que la Mercedes CLS, sont les seuls véhicules à proposer à la fois l'éclairage intersection et le phares directionnels adaptatifs Bi-Xénon.

De nouvelles fonctions vont voir le jour: éclairage route, éclairage autoroute, éclairage ville et éclairage mauvais temps. Une nouvelle norme CEE devrait autoriser dès 2007 ces nouvelles fonctions sur les véhicules. Les ingénieurs mènent depuis le début de cette année les premiers tests pratiques sur la piste de Dudenhofen, au Centre d'essais Opel.

Avec la nouvelle génération d'AFL, le faisceau lumineux du projecteur s'oriente de lui-même en fonction de la route empruntée et des conditions météo rencontrées. Si la voiture roule rapidement en ligne droite, cas typique par exemple du parcours autoroutier, il faut que le pinceau lumineux porte assez loin. Les besoins en environnement urbain sont tout à fait différents: là, il faut au contraire qu'une nappe lumineuse fasse ressortir les sources de danger potentiel, et mettent bien en évidence dans le champ de vision du conducteur les signaux importants situés à la périphérie du véhicule. Un système optique supplémentaire, composé d'un miroir et d'une lentille, permet d'apporter un meilleur éclairage sur les routes de campagne, en illuminant mieux les virages et la route au loin. Le faisceau est plus régulier et plus précis encore qu'avec l'actuel système AFL.

La nouvelle génération de projecteurs AFL Opel repose principalement sur l'utilisation d'unités Bi-Xénon pivotant sur le plan horizontal mais aussi sur le plan vertical, et de miroirs mobiles placés dans le faisceau du projecteur. En une fraction de seconde, des moteurs électriques ajustent ces éléments pour qu'ils s'adaptent aux conditions ambiantes. Les actionneurs reçoivent en permanence les informations données par un calculateur relié au bus de données du véhicule. Ce qui permet de piloter le système AFL en fonction de paramètres enregistrés par un réseau de capteurs, tels que vitesse, angle de braquage des roues avant, inclinaison de la caisse ou niveau de luminosité extérieure.

Haut de page