20 janvier 2005

Accord entre Air Liquide et Esso pour la production de carburants propres

En Europe, une contribution majeure à la réduction des émissions polluantes fait l'objet d'une directive (98/70/CE) relative à la teneur en soufre des carburants. Tous les raffineurs présents en Europe ont, de ce fait, entrepris la transformation de leur outil industriel.

Le procédé de désulfuration des carburants fait appel à de grandes quantités d'hydrogène, dont la fourniture est de plus en plus largement confiée à des sociétés spécialisées. C'est ainsi que le groupe pétrolier ExxonMobil, qui vient d'investir massivement dans sa raffinerie Esso à Port-Jérôme, près du Havre, a signé avec Air Liquide un contrat de 15 ans portant sur la mise à disposition d'environ 50 000 m3/h d'hydrogène.

Pour assurer cette fourniture, les équipes d'ingénierie d'Air Liquide ont réalisé, comme annoncé en janvier 2002, une unité ultra moderne jouxtant le site client et produisant de l'hydrogène par reformage de gaz naturel. L'investissement est de 60 millions d'euros pour Air Liquide.

Haut de page