28 janvier 2005

Bosch dévoile ses prochaines évolutions de l'ESP

Lancé la première fois par l'équipementier Bosch sur la Mercedes Classe S, le système ESP a aujourd'hui 10 ans. Le taux d'équipement des véhicules immatriculés en Europe en 2004 est de 34% et l'estimation pour 2005 est de 40%. Par comparaison, le système ABS aura attendu 20 ans pour atteindre ce chiffre. L'équipementier allemand, qui détient près de 50% du marché, pousse fortement à un taux d'équipement de 100%, comme c'est le cas maintenant pour l'ABS. L'intérêt est bien sûr commercial, mais aussi sécuritaire puisque diverses études réalisées par des constructeurs et des organismes nationaux montrent qu'il permet une réduction de 30 à 40% des accidents.

En 10 années, l'ESP a réduit son poids et son volume respectivement de 39% et 54%, tout en améliorant ses performances et le nombre de ses fonctions. Voici ci-dessous l'ensemble des fonctions annexes proposées par le système actuel, la version ESP 8 :
  • Aide au démarrage en côte,
  • Assistance au freinage d'urgence,
  • Contrôle de descente,
  • Contrôle adaptatif du chargement,
  • Détection routes dégradées,
  • Anti-retournement,
  • Anti-oscillation caravane.
Ce nombre de fonctions va encore progresser avec les deux prochaines évolutions présentées par Bosch. Cette année, un véhicule sera lancé avec la version ESP Plus. Elle proposera 3 nouveaux programmes :
  • Essuyage des disques de frein (déjà proposé par un concurrent),
  • Pré-remplissage du circuit de freinage (permet une entrée en fonction plus rapide en cas de danger estimé),
  • Assistance à la conduite en circulation dense (freinage automatique à faible vitesse à la levée de l'accélérateur).
En 2006, Bosch proposera l'ESP Premium, plus silencieux grâce à une nouvelle pompe hydraulique à 6 pistons et permettant de nouvelles fonctions dont :
  • Le freinage d'urgence automatique. Il permettra un freinage automatique lorsque le système aura déterminé que la collision est inévitable. Le but est alors de réduire les conséquences de l'impact. Volvo et Honda ont déjà annoncé le lancement de ce système, sans préciser le nom du fournisseur.
  • La régulation de vitesse et d'espacement. Extension au régulateur de vitesse automatique ACC, cette fonction maintient la distance de la voiture avec celle qui précède en conduite urbaine. L'ACC ne fonctionne aujourd'hui que pour des vitesses supérieure à 30 km/h. La régulation en très faible vitesse est réalisable avec l'utilisation d'un nouveau radar à gamme de mesure étendue.
Le fonctionnement de l'ESP est détaillé dans notre dossier " L'ESP, programme de contrôle de stabilité ".

Haut de page