14 avril 2005

La première climatisation au CO2 en 2009 en Europe

Le fluide R134a des systèmes de climatisation n’est pas totalement neutre pour l’environnement et sera interdit en Europe à partir du 1er janvier 2011. D'après une étude de l'ADEME, l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie, les incidences de la surconsommation, mais aussi des fuites de gaz réfrigérant HFC (R134a) dues au parc automobile français, correspondraient à une augmentation de l'émission totale de CO2 d’un véhicule de 176 grammes par kilomètre à 206 g/km (valeurs moyennes).

Plusieurs liquides frigorigènes à plus faible nocivité et meilleur rendement sont testés. Le R744, curieusement à base de CO2, semble avoir la faveur des équipementiers. En plus de sa meilleure efficacité, le système n’utilise que 450 grammes de R744, contre 750 grammes de R134a. Elle est aussi réversible, c'est à dire qu'elle peut aussi fournir de la chaleur en fonctionnement " pompe à chaleur ".

Tous les équipementiers développent actuellement la future climatisation. Ils seront prêts pour le 1er janvier 2011. Certains n’attendront d’ailleurs pas la date butoir, afin d’exploiter l’image environnementale du produit. Ainsi, le spécialiste américain Visteon vient d’annoncer la commercialisation de la climatisation au R744 pour 2009 en première mondiale, qui plus est pour un constructeur européen.
Voir notre dossier La climatisation écologique grâce au CO2

Haut de page