18 avril 2005

La NASA s’intéresse à une technique de soudage de Delphi

L’équipementier automobile Delphi, l’Institut de recherche du Michigan MRI et la NASA (National Aeronautics and Space Administration) se sont regroupés dans le cadre d’un projet de recherche visant à étudier le procédé Delphi de soudage par résistance-déformation DRW (Deformation Resistance Welding) dans le domaine de la construction et de la réparation de structures sédentaires. Dans le cadre de ce projet, Delphi va se voir attribuer une subvention de 1,3 millions de dollars pour aller plus loin dans les évaluations de ce procédé de soudage. Il va ainsi tester les possibilités du DRW pour souder ensemble différents types de métal dans plusieurs configurations, comme l’assemblage de tube sur des tôles, ou de tube sur tube.

Le DRW est un procédé de soudure par résistance développé pour pouvoir assembler des tubes métalliques à d’autres pièces, tôles métalliques ou autres tubes. Le procédé permet d’agglomérer les atomes de métal et permet la création de joints solides à travers le chauffage et la déformation des surfaces à raccorder. Le DRW permet de réaliser des soudures parfaitement étanches, capables de conserver sous pression et sous forte température des fluides ou des gaz. Les soudures offrent même une résistance supérieure à celles des métaux qui ont été assemblés. Des essais de soudage acier sur acier ou aluminium sur acier seront réalisés.

Les résultats de ces tests et les possibilités offertes par ce procédé de soudage seront communiqués à la NASA, qui utilisera ces informations pour évaluer la façon dont le DRW pourrait être utilisé pour assembler par soudage des types de structures métalliques variées sur terre comme dans l’espace. Une fois que les tests seront terminés et que la base de données sera établie, la NASA pourrait décider d’utiliser le DRW pour souder les structures sur la Lune et sur Mars, s’il s’avère que les besoins en puissance du système pour réaliser les soudures dans l’espace restent faibles.

Haut de page