23 mai 2005

Le Shell Eco-Marathon 2005 amorce le virage technologique de l’hydrogène

Coup de tonnerre sur la 20e édition du Shell Eco-Marathon qui vient d’avoir lieu ce week-end à Nogaro (Gers - France). Cette course mythique à la faible consommation récompense tous les ans des véhicules prototypes devant parcourir la plus longue distance avec 1 litre d’essence à une moyenne minimale de 30 km/h. Les progrès constants réalisés de compétitions en compétitions avaient permis l’année passée d’atteindre l’extraordinaire distance de 3410 km. Le gagnant était le véhicule MicroJoule à essence du Lycée La Joliverie de Nantes, véritable référence puisqu’ils ont déjà remporté 12 fois l’épreuve.

Mais, cette année, l’équipe de référence n’a vraiment rien pu faire face à un prototype propulsé à l’hydrogène. Afin de placer tous les types d’énergie dans un même classement, une formule d’équivalence basée sur le pouvoir énergétique PCI a été mise en place. Ce type de véhicule, utilisant l’hydrogène pour fabriquer l’électricité avec une pile à combustible, avait fait sa première apparition en 2003. Deux années pour apprendre puis, cette année, l’équipe ETH de Zürich est venue avec un nouveau véhicule : pile à combustible, mais aussi un nouveau concept aérodynamique (châssis haut et faible surface frontale) et une roue arrière directrice et motrice. Le résultat a laissé tous les concurrents sans réponse possible : 3836 km… . Les 2e et 3e sont des propulsions à moteur essence à piston, l’Université Paul Sabatier de Toulouse (2560 km) et le Lycée La Joliverie (2385 km).

Le jury de l’innovation, dont Auto-innovations faisait partie, a désigné cette année les prix suivants :
  • 1er prix : ETH Zürich, pour l’exceptionnelle réalisation du véhicule gagnant : pile à hydrogène de grande qualité, transmission ingénieuse, qualité du châssis et finesse aérodynamique.
  • 2e prix : Technical University of Denmark, un modèle de réalisation d’Urban Concept, nouvelle catégorie lancée l’année dernière
  • 3e prix : ESTACA Paris, pour sa double bougie fixe directement coulée dans la culasse
La 20e édition du Shell Eco-Marathon aura donc marqué un virage technologique important. Il est maintenant évident que les concurrents doivent maintenant se convertir à la pile à combustible. Le Shell Eco-Marathon prend aussi de vitesse l’industrie automobile. Si la pile à combustible se développe malgré tout assez vite, l’utilisation à grand volume de l’hydrogène posera encore longtemps des problèmes de fabrication, de distribution et de stockage. Cette technologie ne devrait probablement pas être disponible au grand public avant 20 ou 30 ans.

Haut de page