21 juin 2005

Future évolution de l’injecteur-pompe Bosch

En parallèle à l’évolution de ses systèmes common-rail, Bosch a présenté le futur injecteur-pompe UIS3 permettant une pression d’injection maximale de 2200 bars, au lieu de 2050 disponibles aujourd’hui. Il faut dire aussi que, après avoir été seul sur le marché automobile, l’équipementier doit aujourd’hui faire face à un concurrent de taille, Siemens, qui équipera le futur moteur 170 ch de la WV Passat.
Contrairement à son concurrent, Bosch n’a toujours pas retenu la commande piézo-électrique, mais a développé un système à deux solénoïdes dits « rapides ». Le premier pilote la montée et la baisse de la pression pendant que l’autre commande l’ouverture et la fermeture de l’aiguille d’injecteur. Le nombre d’injections par cycle passera ainsi de 3 à 5. L’équipementier allemand n’a pour le moment pas donné de date de production.

Haut de page