14 septembre 2005

Et revoila le moteur sans arbre à cames… signé Valeo

Une des arlésiennes de la technologie automobile réapparaît : la distribution sans arbre à cames. Par ailleurs, elle arrive d’un équipementier que l’on n’attendait pas dans ce domaine puisqu’il s’agit du français Valeo. Le Groupe présente ainsi au Salon de l'Automobile de Francfort un système de gestion électromagnétique des soupapes appelé SVA (Smart Valve Actuation). Ce dispositif remplace la commande mécanique classique des soupapes par courroie de distribution, arbre à cames et poussoirs hydrauliques. Depuis plusieurs années, les constructeurs travaillent sur ce concept, mais se heurtent à deux problèmes majeurs : le poids de la partie mobile limitant le régime d’utilisation et la consommation électrique qui impose le 42 volts.

"SVA est le premier d'une série de systèmes innovants destinés à rendre l'automobile plus économique et moins polluante que Valeo entend développer et commercialiser suite à l'acquisition de la division Électronique Moteurs de Johnson Controls. Le contrôle moteur et l'électronique de puissance sont désormais, pour Valeo, des technologies porteuses de forte croissance" affirme le Président Directeur Général de Valeo, Thierry Morin.

Pour rappel, dans un moteur sans arbre à cames, chaque soupape du moteur est commandée individuellement par un actionneur situé en haut de la culasse, juste au-dessus des guides de soupape. L'unité de commande de soupapes ou VCU (Valve Control Unit) - fixée sur le moteur et reliée à chaque actionneur - assure un calage et un temps d’ouverture des soupapes totalement variable.

Avantages du concept : une réduction de la consommation et les émissions polluantes de 20% d’après Valeo grâce à un meilleur contrôle des gaz résiduels, à une minimisation des pertes par pompage et à la désactivation des soupapes et cylindres. Le couple moteur est aussi augmenté à faible régime.

Le programme de développement SVA est soutenu par plusieurs grands constructeurs, la production en série est envisagée pour 2009.

Haut de page