28 septembre 2005

BMW lancera la première injection directe essence à jet direct

L’injection directe est l’avenir court terme du moteur à essence. Elle permet d’augmenter le taux de compression et d’améliorer le mélange de l’essence dans l’air, gage d’un meilleur rendement. Jusqu’à présent, ce mélange était optimisé par l’effet tourbillonnaire de l’air créé dans le conduit d’admission et par la forme particulière du haut du piston. Une zone pauvre en essence est ainsi possible dans le cylindre, abaissant la consommation dans des cas précis d’utilisation. C’est le principe de l’effet de parois (de type tumble).

BMW a présenté au salon de Francfort un moteur proche de la série utilisant une nouvelle technologie : le jet direct. Appelée « Injection de haute précision », cette technologie améliore la formation du mélange grâce à un jet d’injection de forme conique dans la chambre de combustion. L’injecteur est piézo-électrique, la même technologie utilisée pour les injections common rail de moteurs diesel. Il est capable d’un dosage ultra précis, créant des zones plus ou moins pauvre en essence. L’allumage du mélange se fait directement dans le cône du jet. Ce type d’injection en mélange pauvre fonctionne sur une large plage de régimes, du ralenti jusqu’aux régimes élevés. C’est un avantage majeur par rapport à l’injection directe à parois qui ne fonctionne en mélange pauvre qu’à bas régime et faible charge.

L’injection à jet direct sera dans un premier temps lancée sur les marchés européens. D’autres marchés suivront au fur et à mesure de la disponibilité du carburant sans soufre, indispensables pour le traitement des NOx issus de la combustion en mélange pauvre.

Haut de page