30 septembre 2005

Monroe améliore l’amortisseur monotube

Alors que l’amortisseur bitube est plus populaire, les ingénieurs du groupe Tenneco Automotive du centre technique de Saint Trond, près de Bruxelles, ont mis au point un amortisseur monotube première monte proposant une plus grande capacité d’adaptation au véhicule. Il offre en effet une réponse différente aux basse et haute vitesses, repoussant ainsi les limites du compromis de réglage.

L’avantage de l’amortisseur MTBO (monotube Blow Off valve) est son piston hydraulique constitué d’un double jeu de clapets et disques coulissants. Alors qu’à basse vitesse l’amortissement est réalisé par des clapets classiques, à haute vitesse la pression et la vitesse plus élevées font intervenir un autre dispositif. Le clapet est monté sur un disque coulissant, créant ainsi un laminage de l’huile différent de celui du clapet. Par ailleurs, l’ensemble clapet et disque coulissant est doublé pour un fonctionnement tant en compression qu’en détente.

La course des disques du piston est verrouillée par soudure au laser. Cette technique permet à la fois une grande précision de soudage et un échauffement très limité des pièces annexes. Notons aussi que le mouvement du disque réduit les contraintes de flexion des clapets, la qualité de l’amortissement devrait ainsi être plus constante dans le temps.

L’amortisseur MTBO débutera sa commercialisation sur la future Ford Focus ST qui sera lancée à la fin de cette année.

Haut de page