3 octobre 2005

Renault ouvre un centre d’étude acoustique moteurs et transmissions

Renault ouvre au Centre Technique de Lardy un nouveau pôle spécialisé dans le traitement acoustique des groupes motopropulseurs (GMP), le pôle NVH (Noise Vibration and Harshness). Il devrait être l’un des plus modernes d’Europe. Il regroupe les systèmes d’essais et de mesures vibro-acoustiques : bancs GMP vibratoires et acoustiques, banc à rouleaux semi-anéchoïque, banc d’acyclisme pour la chaîne cinématique et salle d’écoute. Les ingénieries véhicule pourront ainsi calculer, en amont des projets et dans des délais réduits, les caractéristiques et les performances vibro-acoustiques des moteurs et des boîtes de vitesses. Objectif : maîtriser la qualité sonore des groupes motopropulseurs sur l’ensemble de la gamme.

Le must du pôle NVH est très certainement son banc d’acyclisme pour la chaîne cinématique. Le banc d'acyclisme pour la chaîne cinématique Dans un moteur thermique, l’alternance des compressions et des combustions engendre un « acyclisme ». Bien que filtré par le volant d'inertie, ce phénomène peut se propager à la chaîne cinématique (embrayage, boîte de vitesses, transmissions) et être à l'origine de phénomènes vibro-acoustiques : bourdonnement, graillonnement, bruit de point-mort. Le rôle du banc d’acyclisme, implanté dans une salle traitée acoustiquement, est d'étudier ces phénomènes pour mieux les éliminer. Il est animé par un moteur électrique de 260 kW capable de reproduire les comportements de moteurs thermiques de 2 à 6 cylindres, de tourner jusqu'à 6 000 tr/mn, et de délivrer un couple oscillant de 620 Nm RMS. C'est le premier banc de ce type à être mis en service en Europe et le troisième dans le monde.

Haut de page