16 décembre 2005

650 ch et 1100 Nm pour le V12 TDI Audi des 24 Heures du Mans 2006

La toute nouvelle Audi R10, dévoilée mardi 13 décembre dernier à Paris, est propulsée par un inédit moteur TDI de 5.5 litres, 12 cylindres, bi-turbo. Avec plus de 650 ch et 1100 Nm de couple, ce véhicule Le Mans Prototype dépasse de façon marquante la puissance que possédait la majorité des précédentes voitures de course produites par Audi, dont la R8 auréolée de nombreuses victoires. Audi s’aventure dans le domaine jusqu’à présent inexploré du moteur diesel avec une mécanique V12 en aluminium.

« Audi avait déjà conçu un des moteurs diesel les plus performants au monde, avec le 4.2 TDI », a commenté Dr Martin Winterkorn, Président du Directoire Audi AG, lors de la présentation de la R10 à Paris. « Le projet Le Mans aidera nos techniciens à pousser encore plus loin l’exploitation de la technologie TDI. Actuellement, plus d’une Audi sur deux sont livrées avec un moteur TDI. Nous prévoyons que la proportion de moteurs diesel augmentera encore à l’avenir. »

Le prototype R10 à moteur V12, doté de deux filtres à particules, est difficilement identifiable d’un moteur diesel habituel. Les spécificités du moteur TDI imposaient de nombreux challenges aux ingénieurs d’Audi Sport. La pression d’injection excède largement les 1600 bars des voitures de série. L’injection est confiée à un Common rail à injecteurs piézo-électriques. Ce développement est réalisé conjointement avec le fournisseur Bosch. La plage de puissance utilisable va de 3000 à 5000 tours par minute ce qui est inhabituel pour une mécanique de course. Avec la R10, le pilote doit changer de vitesses beaucoup moins souvent qu’avec la R8, grâce à la courbe de couple du moteur TDI.

L’énorme couple maxi de plus 1100 Nm impose des contraintes exceptionnelles au système de transmission. Même les bancs moteurs modernes, qui sont utilisés par Audi Sport, ont dû être équipés de boîtes de vitesses spéciales pour supporter ces contraintes hors normes.

Il faut aussi rappeler que Peugeot a relevé le défi du moteur diesel aux 24 Heures du Mans, mais pas avant 2007. Beau duel en perspective.

Haut de page