20 décembre 2005

Enquête « L’état de l’opinion sur l’effet de serre et le changement climatique » réalisée par l’ADEME

Si déjà en 2004 les chiffres témoignaient d’une prise de conscience forte chez les Français de l’importance des enjeux environnementaux et plus spécifiquement de l’intérêt de s’engager en faveur des économies d’énergie, cette tendance se confirme largement en 2005. Si l’effet de serre demeure un phénomène encore mal compris par la plupart, les Français sont tout de même de plus en plus convaincus du lien entre effet de serre et désordres climatiques. 75% des Français affirment que la réduction de l’effet de serre et le ralentissement du réchauffement climatique passent par la modification des modes de vie de chacun.

La plupart des citoyens sont prêts à passer à l’action et ont une idée précise sur la manière de procéder. L’étude RCB Conseil - 2005 révèle que c’est dans le domaine des transports que les Français sont le plus disposés à changer leurs habitudes. Ainsi, au total, trois quart environ des réponses sont orientées vers l'usage de l'automobile, qu'il s'agisse de choix de comportements (les transports en commun, 42 %) ou de solutions techniques (des voitures économes en carburant, 34 %). En second choix, ces mêmes options rassemblent encore 50 % des réponses.

Enfin, face à la hausse des prix du carburant, 36 % des automobilistes vont adopter un comportement plus économe (réduction de la vitesse, arrêt de la climatisation,…), 35% pensent prendre moins souvent la voiture et 24% envisagent d’acheter un véhicule plus économe. Il y a même 9% d’entre eux qui déclarent renoncer totalement à l’usage de la voiture… .

Haut de page