17 janvier 2006

4 français sur 10 préfèrent rouler avec un pneu crevé plutôt que de le changer…

Une étude pan-européenne commanditée par Goodyear, dans un but promotionnel pour le RunOnFlat, dévoile les habitudes et comportements des Européens en matière de sécurité sur la route. Elle révèle que, en cas de crevaison, 4 français sur 10 (41%) continueraient à rouler, même si cela endommage leur véhicule, plutôt que de prendre le risque de changer la roue sur le bord d’une route fréquentée. Cette proportion est très différente entre les hommes et les femmes puisque respectivement 78% et 33% d’entre eux seraient prêts à retrousser ses manches.

L’étude pan-européenne montre aussi que les russes et les polonais semblent être les conducteurs les plus « habiles » puisqu’une écrasante majorité (74% des conducteurs russes et 70% des conducteurs polonais) déclare que lors d’une crevaison, ils changeraient eux-mêmes la roue contre seulement un tiers des danois (32%). Les britanniques, quant à eux, sont les automobilistes les plus pessimistes, 76% pensant que personne ne s’arrêtera pour les aider. En revanche, les automobilistes espagnols et turcs sont extrêmement optimistes : respectivement 46% et 44% d’entre eux pensent obtenir l’aide d’un tiers.

Cette étude fait bien sûr la promotion du pneumatique à roulage à plat, technologie sans alternative puisque le pneu increvable n’existe toujours pas. Elle révèle que 75 % des français pensent que des pneus roulage à plat (qui permettent de continuer à rouler même avec le pneu à plat pendant au moins 80 km à 80 km/h) seraient un grand soulagement car ils leur permettraient de se sentir en plus grande sécurité sur la route.

Haut de page