19 janvier 2006

Les voitures Volvo auraient une qualité supérieure de l’air intérieur

Une enquête indépendante réalisée par l’institut Ecology Center de Detroit fait apparaître que l’habitacle des voitures Volvo génère moins de matières toxiques que ceux des autres marques.

L’institut Ecology Center a récemment présenté une étude (Toxic at Any Speed: Chemicals in Cars & Need for Safe Alternatives) sur les produits chimiques toxiques que l’on peut trouver dans les composants intérieurs des voitures. Elle a porté notamment sur les retardateurs de flamme PBDE et les phtalates, qui sont utilisés principalement comme adoucisseurs dans les matières plastiques. Ces matières peuvent se dégager du plastique et des textiles, surtout sous des températures élevées. Les passagers peuvent alors y être exposés, en inhalant ces matières par exemple. Certains types de phtalates et de retardateurs de flamme peuvent donner lieu notamment à des modifications génétiques, soumettant les passagers à des risques.

L’étude montre que les teneurs en PBDE de la poussière et des impuretés qui recouvrent le pare-brise peuvent être jusqu’à cinq fois supérieures à celles que l’on trouve dans l’habitat de la plupart des personnes, et, comme les gens passent de plus en plus de temps à l’intérieur des voitures, l’habitacle peut être d’une grande importance pour leur santé.

L’institut a réalisé cette étude sur des voitures fabriquées par onze constructeurs entre 2000 et 2005. Les résultats montrent que les Volvo sont celles qui dégagent le moins de phtalates. De même, les chercheurs ont trouvé moins de retardateur de flamme PBDE que dans la plupart des autres, ce qui, aux dires de l’institut, fait de Volvo un leader dans le domaine de la qualité de l’air intérieur. L’institut engage les autres constructeurs à suivre l’exemple du constructeur suédois.

« Les textiles et les cuirs de nos voitures sont conformes au standard Öko-Tex 100, ce qui signifie que des essais ont permis de constater l‘absence de certains allergènes » a déclaré Anders Kärrberg, directeur du service Environnement de Volvo Cars. « Nous nous préoccupons également des allergies de contact, et avons supprimé certaines matières dangereuses, telles que quelques phtalates. Le système de qualité de l’air IAQS de Volvo, de son côté, a été mis au point pour épurer l’air et réduire le risque de réactions allergiques à l’intérieur de l’habitacle. »

L’institut Ecology Center (EC) est un organisme environnemental dont le siège se trouve à Ann Arbor, dans le Michigan. Il œuvre pour un environnement propre et sain en organisant notamment des stages de formation et en menant différents projets.

Haut de page