14 avril 2006

Le diesel synthétique GTL aux prochaines 24h du Mans

La formidable aventure Audi en vue de remporter la course mythique des 24 heures du Mans avec un moteur diesel ne peut laisser indifférent. Le prototype Audi R10 est tout de même propulsé par un moteur V12 TDI de 5.5 litres, bi-turbo, de plus de 650 ch et 1100 Nm de couple.

Le pétrolier Shell s’est joint à l’aventure en participant au développement du moteur. Il fournit un carburant diesel spécifique, le Shell V-Power Diesel, qui a la particularité d’intégrer une partie synthétique grâce à la technologie GTL. Le GTL, Gas to Liquids, est un terme générique qui regroupe les technologies permettant la fabrication d’hydrocarbures liquides (comme l’essence ou l’huile) à partir de gaz naturel. Comme le carburant GTL est synthétisé à partir de gaz naturel, il ne contient pas de soufre. Il est composé d’un indice cétane de très haute qualité, supposé permettre une combustion plus propre et plus efficace que le diesel ordinaire.

La première usine commerciale de GTL au monde a été implantée en 1993 par Shell à Bintulu, en Malaisie. Elle a la taille d’une petite raffinerie et produit 14 700 barils par jour (1 baril=159 litres) de produits de haute qualité. Aujourd’hui, le Shell V-Power Diesel est commercialisé en Autriche, Allemagne, Italie, Suisse et aux Pays-Bas.

Haut de page