26 juin 2006

Bosch présente le balayage de la chambre de combustion grâce à l’injection directe turbo

Bosch est un spécialiste de la gestion du moteur. Il est un des partenaires du développement du moteur à essence Volkswagen 2,0 TFI à injection directe de 147 kW (200 ch), aujourd’hui commercialisé sur Golf GTI et autres produits du groupe. Lors du dernier Challenge Bibendum, l’équipementier allemand présentait sur la piste d’essai une évolution du moteur permettant l’augmentation du couple à très bas régime.

Entre 1500 et 2000 tr/mn, la distribution variable effectue un fort croisement des soupapes (soupapes d’admission et d’échappement ouvertes entre les temps d’évacuation des gaz et d’admission d’air frais). Pendant ce court instant, une partie de l’air suralimenté balaye le cylindre et ressort à l’échappement. Outre un meilleur remplissage, le principal avantage du dispositif est une pression de suralimentation supérieure à très bas régime. Ce phénomène est expliqué par le fait que l’air d’admission soit évacué à l’échappement avec une légère pression pour participer à la relance de la turbine d’échappement. Un cercle vertueux est réalisé. Les chiffres obtenus sont de 340 Nm de 1500 à 4000 tr/mn, au lieu de 280 Nm de 1800 à 5000 tr/mn.

Cette innovation sera présentée plus en détail dans le dossier du 1er juillet consacré au Challenge Bibendum Michelin 2006.

Haut de page