31 août 2006

Lexus LS460, peut-être la plus belle vitrine technologique au monde !

Comment attaquer le marché européen de la voiture de luxe sans passé historique sur le continent ? Pour Lexus, marque née en 1989, la réponse passe par la mise à disposition d’un plus grand nombre de technologies innovantes. Et face à Audi, BMW ou Mercedes, il faut savoir être créateur et ingénieux ! La marque japonaise a pourtant relevé le défi avec son nouveau vaisseau amiral LS460. Elle est bien sûr plutôt très bien équipée (régulateur automatique ACC, navigation DCD, écran tactile, 10 airbags dont 2 genoux, éclairage directionnel, suspension pneumatique, chaîne audio 450 W/19 HP) et évidemment propulsée par un moteur V8, un 4,6 dm3 de 280 kW (380 ch). Mais la différence se fait sur les équipements novateurs. En voici la liste étonnante :
  • Boîte de vitesses automatique à 8 rapports, le record était jusqu’à présent détenu par Mercedes avec la 7G-Tronic (première mondiale).
  • Direction à démultiplication variable selon la vitesse (VGRS)
  • Système de pré-collision PCS actionnant automatiquement un freinage d’urgence (radar, mais aussi caméra stéréo placée en haut de pare-brise)
  • Aide au maintien dans la file (système LKA - Lane Keeping Assist) avec correction de la trajectoire (première mondiale)
  • Surveillance de l’attention du conducteur. En cas d’obstacle détecté, le système en avertit le conducteur si celui-ci n’a pas les yeux orientés vers la route. La mesure est réalisée par une caméra infrarouge fixée sur la colonne de direction. Le système peut aller jusqu’à commander le freinage d’urgence (première mondiale).
  • Keyless, carte d’accès aussi fine qu’une carte bancaire.
  • Stationnement automatique (prise en charge de la direction).
Voir aussi notre dossier sur Les futures assistances à la conduite, aides ou contraintes ?.
La LS460 sera disponible en deux longueurs de carrosserie : 5,03 m et 5,15m. Pour en ajouter encore, une version hybride sera mise sur la route en 2007. La filiale de Toyota devient donc agressive sur le continent européen, en chassant sur un des créneaux des voitures allemandes : la technologie. C’est une question de stratégie de marché, mais aussi d’image du groupe prétendant au titre de numéro 1 mondial.

Haut de page