21 septembre 2006

Lombardini s’invite dans la cour des grands

Lombardini bicylindre
Common rail

Injection directe common rail, 3 injections par cycle, bloc et culasse en aluminium, double arbre d’équilibrage, arbre à cames en tête. Ce sont les caractéristiques habituelles d’un moteur diesel moderne me diriez-vous ? Pas vraiment, car le moteur en question ne fait que 440 cm3.

Lombardini, leader du marché des moteurs de moins de 50 kW, vient de présenter un nouveau bi-cylindre utilisant les dernières techniques automobiles. L’objectif est de fournir à ses clients un propulseur à la fois puissant, économe et à faibles vibrations. Installé dans une voiture sans permis, il doit aussi répondre à la norme Euro 3. La puissance est limitée 4 kW afin de respecter la réglementation, mais disponible de 2000 à 3600 tr/min. Pour d’autres utilisations, le moteur peut développer 8,5 kW par simple reprogrammation du boîtier électronique.

« La plus grande difficulté pour l’adaptation du common rail a été le contrôle des très faibles débits » explique Giuseppe Duri, directeur des développements. « Par exemple, l’injection pilote ne demande que 1,2 mm3, alors qu’elle est de 3 à 4 mm3 pour l’automobile ». Lombardini a trouvé les injecteurs chez l’équipementier Bosch, ceux qui équipent aussi le moteur 4 cylindres 1.3 de la Fiat Panda.

Pour la première fois, Lombardini a aussi développé la transmission à variateur. Elle est composée d’une courroie en V en prise avec une poulie à deux flasques à écartement variable. L’embrayage n’est pas réalisé par le relâchement de la courroie, comme c’est encore souvent le cas dans ce marché, mais par un embrayage centrifuge afin de préserver la longévité de fonctionnement. Le rendement maxi de la transmission est de 55%, soit 10% de mieux que ce qui est actuellement sur le marché nous assure Lombardini.

Ce moteur est actuellement en test chez quelques constructeurs de voiturettes et devrait apparaître sur les routes en 2007. Il a demandé 5 années de R&D et d’un budget de 8 à 9 millions d’euros. Le constructeur est aussi capable d’élaborer d’autres développements si le marché le demande : système EGR, filtre à particules ou suralimentation.

Haut de page