17 octobre 2006

Nouvelle distribution variable Valvelift Audi

Douille bicame du dispositif Audi Valvelift

Le moteur V6 2.8 FSI Audi à injection directe inaugure un nouveau type de distribution à levée variable des soupapes d’admission, le Valvelift. Les techniques déjà commercialisées font toutes appel à des éléments mécaniques supplémentaires qui viennent se placer entre les arbres à cames et les soupapes. À contrario, le système Valvelift n’augmente pas la masse des pièces en mouvement alternatif. C’est un dispositif d’actionnement à deux positions qui agit directement au niveau des arbres à cames.

Les douilles bicames sont dotées de cannelures intérieures qui leur permettent de coulisser le long du corps de l’arbre sur une course de presque 7 mm. Leur entraînement est assuré par deux broches métalliques placées à la verticale dans la culasse au-dessus de l’arbre ; deux actionneurs électromagnétiques ultra rapides actionnent les deux broches métalliques qui, dans leur mouvement de descente de 4 mm, viennent se loger dans deux gorges placées aux extrémités des douilles bicames.

Le plus haut des deux profils de came correspond aux plages de pleine charge. Il actionne les soupapes sur une course de levée de 11 mm via de nouveaux linguets à galet particulièrement étroits. Le moins haut des deux profils correspond aux plages de charge partielle et la course des deux soupapes d’admission qu’il ouvre est de 5,7 mm et de 2 mm car il assure une levée asymétrique. Celle-ci permet la création d’un mouvement tourbillonaire de l’air dans le cylindre nécessaire au mélange avec le carburant en injection directe. Le Valvelift remplace les volets dans les conduits d’admission.

Selon Audi, le système Valvelift Audi apporte une baisse de consommation de 7% en roulage à vitesse constante à charge moyenne.
Voir aussi notre dossier Les distributions à levées et durées d’ouverture variables.

Haut de page