20 décembre 2006

BorgWarner développe une nouvelle pompe à air de ligne d’échappement

BorgWarner 1000-T3

Le démarrage à froid est une phase d’utilisation qui entre en compte lors d’une mesure homologuée de la consommation et de la pollution. L’utilisation d’une pompe à air secondaire aide à l’obtention d’un bon résultat en apportant un supplément d’oxygène en sortie de culasse grâce à la postcombustion des imbrûlés, particulièrement du monoxyde de carbone (CO) et des hydrocarbures (HC) à température élevée.

BorgWarner travaille sur une nouvelle technologie de pompe à air appelée 1000-T3. Une seule pompe à air secondaire est nécessaire au lieu d’un système de pompe double. Outre le gain de place, de poids et de coût, les avantages du système résident surtout dans l’accroissement du débit d’air, grâce à l’optimisation du carter de pompe et de la roue à ailettes et à l’augmentation de puissance du moteur électrique. L’arrivée d’air optimisée dans le collecteur d’échappement permet la mise en œuvre de pots catalytiques moins coûteux, moins riches en métaux précieux, puisque la mise en température du pot catalytique est accélèrée.

La nouvelle pompe fait appel à des matériaux d’étanchéité améliorés, plus résistants aux températures élevées. La pompe 1000-T3 se compose d’éléments en granulés de forme spécifique ainsi que d’un corps en aluminium moulé par injection conférant une plus grande stabilité à la pompe à air secondaire. La nouvelle pompe devrait être disponible sur le marché à partir de 2010.

Haut de page