29 janvier 2007

La BMW Série 1 propose le premier start-stop sur moteur diesel

Moteur BMW Série 1
« Auto Start Stop »

Comment peut-on à la fois augmenter la puissance d’un moteur à essence de 13 % et baisser la consommation du véhicule de 16 % ? C’est pourtant ce que vient de présenter BMW avec la première évolution technique de la Série 1. Le moteur essence 2,0i passe en effet de 110 kW (150 ch) à 125 kW (170 ch), alors que la consommation est en baisse : 6,4 l/100 km au lieu de 7,6.

La nouvelle BMW 120i dispose bien sûr d’évolutions moteur et de quelques autres dispositifs aidant à ce bon résultat :
  • Injection directe avec injecteurs piézo-électriques permettant une utilisation en mélange pauvre stratifié à jet contrôlé (sans effet de parois). La pression maxi est de 200 bars.
  • Rapport volumétrique passant de 10,2 à 12,0 :1.
  • Fonction « Auto Start Stop » coupant le moteur à chaque arrêt lorsque les conditions techniques et sécuritaires le permettent. Il ne s’agit pas d’un alterno-démarreur, mais d’un démarreur optimisé comme le prototype qui nous avait été présenté par Bosch en 2005.
  • Direction à assistance électrique consommant 90 % d'énergie en moins que la précédente version hydraulique.
  • Compresseur de climatisation débrayable.
  • Pneus Runflat à faible résistance de roulage.
  • Commande active de volets d’entrée d’air de refroidissement pour une amélioration de l’aérodynamique.
  • Enfin, un système appelé pompeusement « récupération d'énergie au freinage » qui n’est, en fait, qu’une régulation de l’alternateur asservie aux conditions d’utilisation. Par exemples, l’alternateur est déconnecté à l’accélération et en charge maximale lors des décélérations. Une batterie de type AGM (Absorbent Glass Mat) acceptant des charges
  • et décharges très fréquentes est par ailleurs installée.
Ces évolutions profitent aussi à la BMW 118i qui passe elle à 105 kW (143 ch). Le dispositif de « Récupération d’énergie au freinage » et la fonction « Auto Start Stop » équipent également les versions Diesel 4 cylindres à boîte manuelle. Il s’agit donc de la première application de la fonction start-stop sur un moteur Diesel. Nous reviendrons en détail sur cette technologie, de même que les spécificités de son application sur un moteur Diesel.

Haut de page