21 mai 2007

Le nanocondensateur vient concurrencer la batterie

Le stockage de l’énergie électrique est l’un des éléments dont l’automobile attend le plus de progrès. Des performances plus élevées, particulièrement dans les domaines de stockage et de poids, permettraient une plus grande quantité d’énergie à récupérer par les véhicules hybrides et une plus grande autonomie des véhicules électriques. Des progrès sont espérés des batteries, mais aussi des condensateurs.

Ces derniers devraient profiter des derniers développements des nano-composites. Cette technologie apporterait une augmentation significative de la surface interne, bien plus que celle proposée par le carbone. La technique est de disposer de fibres longues sur les électrodes grâce à des « nanotubes » de carbone. Leur longueur est de 100 000 fois leur diamètre, celui-ci étant 30 000 fois inférieur à celui d'un cheveu.

Ces recherches sont effectuées par le laboratoire de systèmes électromagnétiques et électroniques de l’Université de Technologie du Massachusetts (MIT), en collaboration avec Ford. Ce nanocondensateur pourrait ainsi rivaliser avec les batteries de dernière génération au lithium-ion encore supérieures en capacité de stockage mais supportant moins des cycles répétés de charge-décharge.

Haut de page