11 juin 2007

Le groupe Toyota a vendu plus d’un million de véhicules hybrides

A fin mai 2007, le groupe Toyota a vendu 1 047 000 véhicules hybrides dans le monde, ce qui place le constructeur à une large première place dans cette catégorie. L’histoire a commencé avec la commercialisation en décembre 1997 de la première Prius au Japon, puis en 2000 sur les continents américain et européen. Ont suivi ensuite la seconde Prius et la Camry, les Lexus RX400h et GS450h, ainsi que des hybrides dédiés au marché japonais tels que l’Estima, l’Alphard, l’Highlander, la camionnette Diesel Dyna et la très étrange Crown. Cet été, la berline hybride la plus puissante sera disponible en Europe : la Lexus LS600h. Ce modèle sera bientôt détaillé dans un prochain dossier Auto-innovations sur les véhicules hybrides.

Depuis le début le groupe reste fidèle à sa technologie semi parallèle/semi série « Toyota Hybrid Synergy Drive » sur l’ensemble de ses modèles. Elle permet une automatisation de la transmission, une utilisation optimale des zones de meilleur rendement du moteur à essence et une utilisation en tout électrique. En contrepartie, la technologie est plus onéreuse que le principe de Honda actuellement commercialisé et de quelques autres constructeurs et équipementiers à venir.

Haut de page