20 juin 2007

Nouveaux capteurs d’embrayage Electrifil Automotive

Capteur de position d'embrayage
Electrifil Automotive

Aujourd'hui, des systèmes électroniques permettent de satisfaire de nouveaux besoins liés au contrôle-commande des embrayages, ce qui impose la mise au point de solutions à base de capteurs capables de délivrer des informations telles que position, vitesse et température. Grâce à ces systèmes électroniques, il est possible d’éviter le patinage de l’embrayage lors des démarrages en côte, le passage d’une mauvaise vitesse, le démarrage en prise, le rétrogradage sur une route glissante ou le desserrage automatique du frein à main lors du débrayage. Parmi les autres fonctions que proposent les embrayages « électronisés », citons la limitation de couple, l’arrêt du régulateur de vitesse, le système anti-calage, l’alarme « pied sur pédale » et l’indicateur de position d’embrayage.

Dans l’optique d’une usure minimale et d’une fiabilité maximale, seules les technologies « sans contact » peuvent être prises en considération. La meilleure solution intègre souvent un capteur de position linéaire analogique de type LVDT, capable de mesurer avec précision les courses jusqu'à 100 mm à travers des parois en matériaux non-magnétiques et avec des entrefers jusqu'à 4,5 mm. Pour ces capteurs, Electricfil a mis au point un circuit intégré spécifique à l’application (ASIC) qui assure une haute précision, une fiabilité sans faille, une forte capacité de diagnostic et la possibilité de choisir entre un mode PWM ou analogique. Pour les applications moins exigeantes, il est possible d’utiliser des capteurs de position linéaires à Effet Hall. Par ailleurs, les capteurs à courants de Foucault seront bientôt disponibles pour des applications requérant une insensibilité totale aux champs magnétiques externes. Bien entendu, toutes ces solutions sont entièrement programmables. Pour les applications nécessitant uniquement une information concernant l’état de l’embrayage (embrayé/débrayé), Electricfil utilise des interrupteurs à base de capteurs de position linéaire à Effet Hall afin de fournir un signal de sortie binaire.

La mesure de la position n’est pas la seule donnée à déterminer, la vitesse de rotation des arbres fait aussi partie des besoins à l’automatisation de l’embrayage. Les capteurs à réluctance variables (capteurs VR), introduit par Electricfil en 1990, sont de plus en plus souvent remplacés aujourd’hui par des capteurs de vitesse à effet Hall. Cette technologie offre une plus haute précision et des entrefers jusqu'à 3 mm pour les cibles métalliques et 5 mm pour les cibles magnétiques, le tout dans un faible encombrement. Les capteurs de vitesse Hall sont d’une grande robustesse vis-à-vis des vibrations et des faux ronds. Des solutions à capteurs GMR seront bientôt disponibles pour répondre aux besoins nécessitant des entrefers encore plus grands et une répétabilité de mesure plus élevée.

Haut de page