19 juillet 2007

ZF propose un support moteur et transmission à pilotage électronique

support moteur ZF
à pilotage électronique

Les supports hydrauliques de bloc moteur et boîte de vitesses participent à une série de tâches ayant une influence sur le confort et sur les propriétés dynamiques d'un véhicule : elles ont pour but d'éviter la transmission au châssis d'oscillations propres à basses fréquences du moteur - par exemple au ralenti - sous forme de bruits ou de vibrations. Il importe aussi d'isoler les vibrations à hautes fréquences, telles que celles produites à des régimes élevés pendant la marche. A côté des vibrations propres du moteur, ces éléments doivent absorber les chocs de la chaussée pour que le GMP ne subisse pas de mouvements verticaux indésirables et inconfortables.

Jusqu'ici, la résolution de ce problème imposait un compromis, à savoir l'utilisation de supports en caoutchouc-métal et de supports à amortissement hydraulique plutôt axés sur le confort (amortissement des bruits, notamment au ralenti) ou plutôt axés sur le comportement dynamique (répression de mouvements d'équipement induits par la chaussée).

Afin d’éviter ce compromis, ZF a développé des supports de moteur à pilotage électronique. Lors du roulage, le module ZF agit comme un support de moteur hydraulique conventionnel. Au ralenti, un contacteur active en moins de 0,5 seconde un ressort pneumatique intégré, qui assure une isolation plus efficace des réactions à basses fréquences que la courbe caractéristique du support hydraulique, concentrée sur le comportement dynamique. Le support de moteur à pilotage électronique peut, par exemple, passer l’amortissement d’une fréquence de 10 Hz pour le confort à 60 Hz en conduite dynamique. Il est fabriqué en série depuis juin 2007 et équipe notamment l’Audi A5.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page