12 août 2007

Nouveau compte-tours de turbocompresseurs BorgWarner

Compte-tours de turbocompresseur
BorgWarner

Les compte-tours de turbocompresseurs jouent un rôle déterminant dans la protection de surrégimes. En perfectionnant son compte-tours «Eddy Current», BorgWarner Turbo & Emissions Systems accroit la durée de vie des turbocompresseurs. Comparé au modèle précédent, le nouveau compte-tours est le premier à pouvoir être intégré non seulement dans les moteurs de véhicules utilitaires, mais aussi de voitures particulières. La particularité de cette nouvelle solution réside dans le montage du capteur sur le boîtier du compresseur. Outre un prix plus avantageux et une utilisation simplifiée, les spécialistes ont également amélioré la compatibilité électromagnétique, évitant ainsi que le capteur ne provoque d’interférences électromagnétiques pouvant perturber d’autres systèmes.

Le nouveau compte-tours fonctionne sur le principe des courants de Foucault. BorgWarner Turbo & Emissions Systems présente aussi une solution dotée d’un système électronique intégré qui se passe désormais de câbles. Le but recherché à travers ce développement était avant tout un avantage de coûts, car le compte-tours peut également se monter dans les voitures particulières, et donc remplacer d’autres capteurs. Le compte-tours passif utilisé jusqu’alors fonctionnait sur le principe de l’induction sans tension d’alimentation. Le nouveau capteur, en revanche, est un compte-tours actif qui émet à chaque tour un signal sous forme d’impulsion destiné au contrôle du moteur, qui l’alimente avec une tension de 5 Volt. Le capteur met à profit l’effet de Foucault et fonctionne donc sans contact mécanique, ce qui réduit les risques liés à l’usure et à l’entretien. Une grande partie des pièces de l’électronique, tels que les composants, ont pu être intégrées dans un circuit intégré ASIC, occupant ainsi moins d’espace.

À la différence des modèles antécédents, le capteur Eddy Current est monté sur le boîtier du compresseur et non pas sur le logement du palier. Il est donc exposé à des températures moins élevées. Il a toutefois fallu faire intervenir un ASIC en matériau SOI (silicium sur isolant), une technologie sophistiquée qui augmente la résistance thermique, combiné à un système électronique hybride, afin que le circuit intégré puisse résister à des températures pouvant atteindre 180°C. La pointe du capteur, qui se termine à fleur du bord du canal de refoulement, est même conçue pour supporter 250°C. Le compte-tours repère la position des pales de la turbine du compresseur dans une plage allant de 1 000 tr/min à 350 000 tr/min.

Le compte-tours se prête aussi bien aux turbocompresseurs simples qu’aux systèmes de turbocompression à deux étages qui commencent à apparaître. Le compte-tours Eddy Current à ASIC intégré sera disponible dès le premier trimestre 2008.

Haut de page