12 août 2007

Un moteur à essence à combustion par auto-allumage dévoilé par Mercedes-Benz

Mercedes annonce avoir développé un moteur à essence à combustion par auto-allumage appelé DiesOtto. La combustion dans les cylindres est contrôlée par plusieurs dispositifs dont l’injection directe essence et la turbocompression, ainsi que les variations du taux de compression et du profil de levée des soupapes. À la différence de projets comparables, le système Mercedes offrirait un autre avantage : il ne nécessite aucun carburant synthétique mais peut fonctionner avec de l’essence traditionnelle.

« Parallèlement au succès mondial du moteur diesel actuel, les véhicules équipés d’un moteur à essence continueront d’attirer de nombreux clients et marchés. De ce fait, nous accordons notre attention aux deux types de moteurs, y compris à une option totalement hybride pour les véhicules diesel et essence », a expliqué le Professeur Kohler.

Ce moteur « downsizé » de 1,8 litre fournit une puissance de 175 kW (238 ch) et un couple maximum de 400 Nm. Alliés à une hybridation, la consommation de carburant est inférieure à 6 l/100 km lorsqu’il propulse un modèle lourd de type Classe S. Lors du démarrage et lorsque la charge est totale, le mélange homogène est enflammé par une bougie d’allumage. Ce n’est qu’en charge partielle que le DiesOtto passe en auto-allumage contrôlé. Il en résulte des émissions très faibles d’oxyde d’azote de la combustion homogène à des températures de réaction réduites. Tous les contrôles supplémentaires d’émissions dans le moteur DiesOtto se font au moyen d'un convertisseur catalytique standard à trois voies. Aucune date de commercialisation n’est pour le moment annoncée.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page