16 septembre 2007

Un pot catalytique pré-turbocompresseur

Les motoristes n’en rêvaient pas, EMITEC l’a fait. La plus grande quantité de polluants émis par un véhicule est relâchée juste après le démarrage. Les pots catalytiques ne sont en effet pas efficaces lorsqu’ils sont froids, ce qui conduit les ingénieurs motoristes à les placer le plus près possible de la sortie culasse et de programmer une stratégie de fonctionnement pour qu’ils montent rapidement en température. Sur les moteurs turbosuralimentés, le catalyseur est pénalisé par sa position avale au turbocompresseur qui lui absorbe jusqu’à 100°C.

La société EMITEC, spécialiste des dispositifs de post-traitement à support métallique, propose donc un pré-pot catalytique à placer en amont du turbo. Son volume varie de 20 à 120 cm3 suivant la cylindrée et sa position : dans chaque sortie culasse, dans la tubulure ou en entrée turbo. Il est spécialement dédié au traitement des HC et CO des moteurs Diesel. EMITEC indique qu’un prétraitement des HC et CO permet l’utilisation d’un catalyseur principal plus adapté aux réductions de NOx et de particules et une réduction du volume total. Cependant, l’impact sur le fonctionnement du turbocompresseur doit très certainement être étudié de près par les motoristes.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page