21 novembre 2007

Valeo propose une baisse de 40% du CO2 sur moteur essence

EGR refroidi par eau pour
moteur essence suralimenté
Valeo

Lors d’une présentation de ses dernières innovations cette semaine, Valeo exposait un moteur à essence réunissant un ensemble de solutions capables de faire passer le niveau des émissions de CO2 de 200 à seulement 120 g/km. Ce chiffre se réfère à un moteur essence 2.0 suralimenté Renault F4R développant 125 kW (170 ch) monté dans un véhicule de segment D (type Renault Megane). Valeo a travaillé autant sur la partie thermodynamique que sur les pertes mécaniques et le post-traitement :
  • Commande de soupapes électromagnétique e-Valve, gain de 6 à 15%
  • EGR refroidi, gain de 5 à 7%
  • Vanne Themis de contrôle des flux du circuit de refroidissement, gain de 3%
  • Intercooler air-eau, gain de 3 à 5%
  • Refroidisseur d’huile avec by-pass mécanique, gain de 1%
  • Alterno-démarreur StARS, gain de 6 à 15%
  • Compresseur de climatisation déconnectable par embrayage (cylindrée fixe)
  • Double embrayage à sec, gain de 4% par rapport à un double embrayage humide
Le dispositif EGR avec échangeur à eau et volet de contrôle permet une dilution des gaz d’échappement jusqu’à 20% sous forte charge. Un rapport volumétrique élevé peut être maintenu, de même qu’une richesse à Lambda 1 à pleine charge. Autre avantage, cet ensemble abaisse la température des gaz d’échappement, ce qui pourrait peut-être permettre l’utilisation d’un turbocompresseur à géométrie variable sans avoir recours à des matériaux onéreux tel que celui de BorgWarner pour la Porsche 911.
Ces différentes solutions seront disponibles sur un calendrier s’étalant entre 2008 et 2012.
  Yvonnick Gazeau

Haut de page