10 décembre 2007

Deuxième génération du Flat Blade Valeo

Le balai d’essuie-glace Flat Blade de première génération avait marqué une étape majeure en intégrant une armature continue dans la lame de l’essuie-glace, permettant une répartition de la pression de contact sur toute sa longueur – alors que ce rôle était attribué aux multiples leviers articulés pour les balais de conception précédente.

La 2ème génération est marquée par deux évolutions. Alors que lame d’essuyage et déflecteur étaient auparavant réalisés dans le même caoutchouc, le Flat Blade 2 dissocie les deux fonctions. Le déflecteur plus rigide et de forme optimisée améliore la capacité d’essuyage à haute vitesse (jusqu’à 220 km/h). Le flux aérodynamique balayant le déflecteur dépend de l’addition des vitesses de la voiture et de celle du vent, d’où la très haute importance de repousser encore la valeur maximale. Par ailleurs, la forme de la partie inférieure du balai ne génère plus de force de soulèvement.

La deuxième évolution est la réduction du nombre de vertèbres de deux à une seule, tout en assurant les mêmes fonctions. Le balai y gagne en encombrement, notamment en largeur qui est réduite de 16 à 10,5 mm, et la visibilité est améliorée. Autre avantage, l’accumulation de neige est diminuée en raison du volume sous la vertèbre inférieure. L’arrivée du Flat Blade avait permis une réduction de poids de 50%. La 2ème génération est encore allégée de 20% : par exemple un balai de 600 millimètres de long ne pèse plus que 101 grammes. Enfin, l’essuyage est possible jusqu’aux deux extrémités du balai, soit un gain de 10 mm par rapport à l’encombrement du Flat Blade 1. Cet avantage n’est pas anodin lorsque l’on sait que le rayon de balayage doit être optimal sur des pare-brises de plus en plus hauts.

Haut de page