21 avril 2017
Etude Bosch « Connected Car Effect 2025 »
La voiture en super héros – les aptitudes de la voiture connectée sur les routes du futur

Sauver des vies et éviter les accidents : cet exploit ne sera pas le fait d’êtres surhumains en costumes de super héros, mais de la voiture connectée à l’horizon 2025. Aux côtés de l’institut de recherche Prognos, Bosch s’est projeté dans l’avenir et a évalué ce que les véhicules connectés seront en mesure de faire avec des technologies qui seront d’ici là largement répandues, telles que la conduite hautement automatisée, l’assistant de freinage d’urgence ou encore l’intégration du smartphone.

L’étude, qui portait sur l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine, a montré qu’en 2025, les implications de l’interconnexion auront des effets perceptibles sur chaque automobiliste. « Dans notre société, les ordinateurs, les smartphones et internet font aujourd’hui partie intégrante de nos vies. Il en sera de même des voitures connectées en 2025 », explique Dirk Hoheisel, membre du Directoire de Robert Bosch GmbH.

Voici un aperçu des faits et chiffres les plus intéressants et passionnants révélés par l’étude :
  • Assistants des services d’urgence
    En 2025, les systèmes d’assistance connectés pourront sauver plus de 11 000 vies, dont 300 en Allemagne (Etats-Unis : 4000, Chine : 7000). De plus, plus de 260 000 accidents occasionnant des blessures corporelles (Allemagne : 30 000, Etats-Unis : 210 000, Chine : 20 000) pourront être évités chaque année, soit l’équivalent du nombre d’accidents enregistrés à Berlin sur une période de deux ans.
  • Se distraire au lieu de s’énerver dans les embouteillages
    Les automobilistes allemands qui parcourent de nombreux kilomètres chaque année pourront, grâce à la conduite automatisée, disposer de 95 heures par an, soit suffisamment de temps pour un véritable marathon de série, à regarder les 8 saisons de « Game of Thrones ».
  • Un aller-retour jusqu’à la planète Vénus
    Les technologies de stationnement connectées pourraient permettre d’économiser 480 millions de kilomètres de trajet (soit la distance aller-retour entre la terre et Vénus). En recherchant une place de stationnement, les voitures peuvent par exemple signaler les emplacements disponibles et guider les automobilistes directement vers ces emplacements. En moyenne, les automobilistes allemands parcourent aujourd’hui un kilomètre à la recherche d’une place de stationnement, venant ainsi grossir le trafic et ajouter aux émissions polluantes.
  • Des coûts réduits pour chaque propriétaire de voiture
    Les systèmes d’assistance connectés permettront d’économiser jusqu’à 4,43 milliards d’euros en coûts de matériel et de dommages. Sur les 450 millions d’euros économisés en Allemagne (Etats-Unis : 3,6 milliards de dollars, Chine : 380 millions de dollars), 100 millions d’euros sont dus à la seule intégration du smartphone. Avec à la clé des économies substantielles pour les compagnies d’assurances, et donc pour le porte-monnaie de chaque propriétaire de voiture.
  • Des bienfaits pour l’environnement
    Le parc national de la Forêt Noire stocke en trois ans 400 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent de ce que les fonctions de mobilité connectée permettront d’économiser en 2025. Ce gain s’explique par le fait que les véhicules hautement automatisés consomment moins de carburant, et que les technologies simplifiant la recherche d’une place de stationnement réduisent le trafic, et donc les émissions associées.


  Source : Bosch
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué