24 mai 2017
Une meilleure protection grâce à la communication numérique entre motos et voitures
Une nouvelle technologie Bosch pourrait prévenir près d’un tiers des accidents de deux-roues


Stuttgart – Les premiers beaux jours de l’année marquent le début de la saison de moto, qui s’accompagne hélas aussi d’une augmentation du nombre d’accidents de la route. Les motocyclistes font partie des usagers de la route qui courent le plus de risques : celui d’être tué lors d’un accident est 18 fois plus élevé pour les motocyclistes que pour les automobilistes. On a dénombré l’an dernier près de 30 000 accidents impliquant une moto en Allemagne, dont près de 600 accidents mortels. L’une des causes majeures réside dans le fait que bien souvent, les deux-roues ne sont pas vus dans le trafic, que ce soit aux intersections ou lors de dépassements. Bosch entend changer les choses. Avec ses partenaires Autotalks, Cohda Wireless et Ducati, l’entreprise a développé un prototype de solution intelligente : « Nous faisons en sorte que les motos et les voitures communiquent, créant ainsi un système de protection numérique pour les motocyclistes », explique Dirk Hoheisel, membre du Directoire de Bosch. L’objectif est de prévenir l’apparition de situations dangereuses.

L’interconnexion pourrait prévenir près d’un accident de moto sur trois

Selon les estimations des experts en accidents Bosch, la communication entre les motos et les voitures pourrait prévenir près d’un accident de moto sur trois. « Grâce à des systèmes de sécurité tels que l’ABS et le contrôle de stabilité pour motos, Bosch a déjà considérablement accru la sécurité des deux-roues. En connectant Ies motos, nous passons un niveau de sécurité supérieur », indique Dirk Hoheisel. Voici le principe de fonctionnement du système : jusqu’à dix fois par seconde, les véhicules situés dans un rayon de plusieurs centaines de mètres échangent des informations sur le type de véhicule, la vitesse, la position et le sens de circulation. Bien avant qu’une moto puisse être vue par les conducteurs ou les capteurs de leurs véhicules, cette technologie les informe qu’une moto est en approche, leur permettant ainsi d’adopter une stratégie de conduite plus prédictive. Une situation dangereuse typique survient par exemple lorsqu’une moto se rapproche de l’arrière d’une voiture sur une route à plusieurs voies, entre dans son angle mort ou change de voie pour la dépasser. Si le système détecte une situation potentiellement dangereuse, il peut par exemple alerter le motocycliste et l’automobiliste par une alarme sonore accompagnée d’un message d’alerte au tableau de bord. Chaque usager de la route reçoit ainsi des informations importantes qui contribuent activement à éviter les accidents.

Les véhicules échangent des informations en quelques millisecondes

Les échanges de données entre les motos et les voitures interviennent sur la base du standard public WLAN (ITS G5), qui autorise des délais de transmission de quelques millisecondes seulement entre l’émetteur et le récepteur. Les usagers de la route participants sont ainsi en mesure de générer et d’envoyer des informations importantes sur le trafic. Les véhicules en stationnement ou à l’arrêt transmettent eux aussi des données aux récepteurs environnants. Pour permettre aux deux-roues et voitures qui sont plus éloignés de recevoir les informations nécessaires en toute fiabilité, la technologie fait appel au « multi-hopping », qui transmet automatiquement les informations d’un véhicule à l’autre. Tous les usagers de la route sont ainsi informés dans les situations critiques et peuvent réagir rapidement.


  Source : Bosch
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué