11 octobre 2017
Mercedes-Benz Vans mise sur la production intelligente pour le nouveau Sprinter
  • L'augmentation de la variété des versions, le passage à l'électrique et la croissance du volume de production engendrent de nouvelles exigences de production.
  • Investissement de plus de 200 millions d'euros d'ici 2025 dans le développement mondial de la production intelligente.
  • Frank Klein, Directeur de l'exploitation de Mercedes-Benz Vans : « Dans le cadre de notre stratégie « IntelligentProduction@VANS », nous franchissons une nouvelle étape sur le chemin de « l'usine du futur » entièrement connectée, pour plus d'efficacité et de flexibilité. Nous souhaitons réaliser notre potentiel tout au long du processus de production avec de nouvelles technologies telles que la RFID. Nos opérations de production du monde entier devraient être pleinement numérisées à l'horizon 2025. »


Stuttgart / Ludwigsfelde – Chez les fabricants de vans, cela fait des années que Mercedes-Benz Vans trône en première position dans le domaine de la production intelligente. Aujourd'hui, le service commercial révèle la prochaine étape : pour le lancement imminent de la fabrication du nouveau modèle du van Sprinter emblématique, Mercedes-Benz Vans met en ligne de nouvelles technologies connectées pour sa production en série. Cette initiative est motivée par le resserrement des exigences en matière de flexibilité et d'efficacité. Tout d'abord, la variété des versions augmentera davantage, par exemple, avec la fabrication de vans électriques. Par ailleurs, le réseau de production mondial de Mercedes-Benz Vans frôle les limites de sa capacité depuis des années, et les ventes continuent d'augmenter. Les employés bénéficient de cette numérisation croissante de la production car ils sont soulagés de certaines tâches routinières. Cela leur donne de plus en plus de temps pour des tâches plus valorisantes.

Entre 2017 et 2025, Mercedes-Benz Vans investira plus de 200 millions d'euros dans le développement de la production intelligente. Aujourd'hui, au cours d'un atelier qui s'est tenu à l'usine Sprinter de Ludwigsfelde, près de Berlin, Frank Klein, Directeur de l'exploitation de Mercedes-Benz Vans, a présenté les nouvelles technologies essentielles à l'exécution de la production.

De nouvelles étapes sur le chemin de la connectivité totale

« Avec le nouveau Sprinter, Mercedes-Benz Vans s'engage dans la prochaine étape logique du progrès de la production intelligente », explique Frank Klein. « Nous avons déjà parcouru du chemin au cours des dernières années. Avec l'usine sans papier, les systèmes de transport automatique et de nombreux autres projets, nous avons amorcé la tendance du futur. « Dans le cadre de notre stratégie « IntelligentProduction@VANS », nous franchissons une nouvelle étape sur le chemin de « l'usine du futur » entièrement connectée, pour plus d'efficacité et de flexibilité. Nous souhaitons réaliser notre potentiel tout au long du processus de production avec de nouvelles technologies telles que la RFID. Nos opérations de production du monde entier devraient être pleinement numérisées pour 2025. »

Une technologie RFID pour des processus de production encore meilleurs

Pour les employés en logistique et en production, il s'agit d'un objectif de longue date : savoir exactement où se trouve un composant spécifique à un instant T. Les avantages sont évidents : Cette information leur permet de répondre en toute flexibilité aux changements de séquence occasionnés par des retards dans certaines zones, et de modifier les plans à la dernière minute. Elle leur permet en outre de toujours connaître le stock de l'entrepôt. Les employés en charge de la qualité savent donc en permanence si le bon composant a été installé sur le bon véhicule. Tout ceci est déjà mis en œuvre à l'usine Ludwigsfelde de Mercedes-Benz. Au cours d'une phase pilote, la technologie RFID (radio-identification) est utilisée pour suivre et identifier automatiquement et sans contact les rétroviseurs extérieurs et les sièges par des ondes radio. Ce mécanisme se met en place dès leur réception, jusqu'au moment où le Sprinter quitte la ligne de production. Le projet est déployé en étroite collaboration avec le Fraunhofer Institute for Factory Operation and Automation (IFF). À Ludwigsfelde, l'objectif est de connecter numériquement jusqu'à 40 pièces détachées au système de production via la RFID dans les prochaines années. Avec le lancement du nouveau Sprinter, la technologie fera partie intégrante de la production en série de Ludwigsfelde. D'autres locaux de Mercedes-Benz Vans doivent également s'équiper de cette technologie.  

Soulager les employés de tâches routinières

« Les nouvelles technologies comme la RFID offrent l'avantage non négligeable de soulager nos employés de production hautement qualifiés de tâches routinières telles que la documentation des étapes de travail », explique Klein. « Nos employés ont une longue expérience et un savoir-faire éprouvé dans la production de vans appréciés dans le monde entier. Ils doivent pouvoir utiliser pleinement ces deux atouts au quotidien. »

Par le passé, les employés de Ludwigsfelde devaient scanner manuellement et de manière répétée les codes-barres qui figurent sur les rétroviseurs et les sièges à différents postes, en plus de leur travail de production habituel. La solution RFID élimine sept étapes de travail liées à la documentation par véhicule pour ces deux composants uniquement. La RFID soulage par conséquent les employés de tâches routinières et, grâce à des vérifications automatiques, leur assure d'avoir installé les bonnes pièces détachées.

La RFID depuis le fournisseur jusqu'à l'acheteur de van

La mise en place démarre bien avant les portes de l'usine Mercedes-Benz : chez les fournisseurs. Ils collent les étiquettes électroniques spéciales RFID (appelées étiquettes RFID) sur les composants. Par conséquent, les fournisseurs sont les premiers à bénéficier des avantages de la technologie dans leurs propres opérations de logistique et de production et peuvent identifier et suivre les pièces détachées par le biais des ondes radio. Les étiquettes sont des puces électroniques qui ont sensiblement la taille d'un timbre. Elles peuvent stocker et envoyer des informations. Pour suivre les composants avec ces transpondeurs, des lecteurs sont intégrés aux points clés des opérations de logistique et de production. Le contact sans fil est établi par les ondes radio que génèrent les lecteurs. Les ondes alimentent les puces et leur commandent d'envoyer leurs informations. La RFID présente également des avantages pour l'après-vente, lorsque le véhicule se retrouve entre les mains du client. Il permet aux employés de la maintenance d'utiliser les informations stockées dans les bases de données pour retrouver facilement les pièces installées.

Systèmes de transport automatique supplémentaires pour le nouveau Sprinter

L'usine Mercedes-Benz de Ludwigsfelde a déjà d'une grande expérience de la RFID. Depuis 2012, des véhicules à guidage automatique (VGA) sont déployés efficacement dans les opérations d'assemblage de Ludwigsfelde (actuellement, une vingtaine). Ils sont contrôlés grâce à leur système informatique connecté, mais également par RFID. Pour ce faire, les transpondeurs sont installés dans l'usine, avec des commandes de conduite. Avec le démarrage de la production du nouveau Sprinter, nous allons utiliser dix VGA supplémentaires et développer de nouveaux trajets. Cela fait environ un an que la deuxième génération de VGA opère dans l'usine. Ces véhicules communiquent ensemble via Bluetooth pour harmoniser leurs actions de manière autonome. Cela permet d'assurer un trafic fluide, même lorsque plusieurs VGA se croisent. Jusqu'à maintenant, la coordination simultanée s'effectuait uniquement entre quelques véhicules. Vers la fin de l'année, les premiers véhicules devraient pouvoir rouler de manière libre et flexible dans l'usine grâce à des capteurs optiques. Aujourd'hui, les VGA suivent encore des trajets prédéterminés. Les VGA de la première génération peuvent également reconnaître des obstacles tels que des chariots élévateurs ou des piétons grâce à un balayage laser. Ce dernier leur permet de s'arrêter automatiquement.

Nouvelle architecture informatique pour le réseau mondial de données

Les nouveaux systèmes numériques tels que les VGA ou la connectivité des pièces détachées via RFID demandent une infrastructure informatique très efficace. De nombreuses données sont acquises, traitées et fournies à d'autres zones en temps réel. Par exemple, les données RFID sont utilisées pour la surveillance de l'équipement, le contrôle de production, l'inspection qualité et la planification des pièces détachées. Avec leurs partenaires, les experts de Mercedes-Benz Vans ont développé une architecture informatique complètement revue. L'élément central est une « autoroute de données », à laquelle tous les systèmes peuvent accéder en même temps. De plus, nous harmoniserons les différentes plateformes informatiques des usines du monde entier afin d'assurer un échange mondial. En outre, l'architecture permet d'ajouter rapidement de nouvelles applications numériques, tout comme le principe des applications sur les smartphones. Cela signifie que lorsque le projet pilote RFID sera terminé, d'autres usines pourront utiliser sans attendre le logiciel fini. Mercedes-Benz Vans déploiera progressivement la nouvelle architecture informatique à l'échelle mondiale à partir de l'année prochaine.

Les équipes du projet international travaillent sur la production intelligente

Actuellement, au siège de Mercedes-Benz Vans à Stuttgart et dans les usines d'Allemagne, d'Espagne, d'Argentine et des États-Unis, environ 100 experts de la technologie et de l'informatique travaillent sur plus de 20 projets portant sur la production intelligente. Les équipes internationales collaborent selon un modèle horizontal, au-delà des frontières et des spécialisations. Les employés des départements logistiques, de l'assurance qualité, de l'ingénierie et de l'informatique font partie des équipes du projet depuis le début des phases de planification. Les experts concernés impliquent rapidement les employés de la production pour assurer l'aspect pratique des projets dès le début. La production intelligente est une composante de la qualification des employés ainsi que du programme d'apprentissage.

Une meilleure coopération avec les partenaires

« Nous nous ouvrons également de plus en plus au monde extérieur pour nous rapprocher du berceau des nouvelles technologies », explique Klein. « Pour ce faire, nous améliorons la coopération avec les partenaires tels que les fournisseurs, les instituts de recherche, mais également les start-up technologiques et les universités. Nous souhaitons également informer les étudiants des écoles et des universités de nos activités pour les sensibiliser rapidement au sujet de la production et à Mercedes-Benz Vans. »


  Source : Mercedes-Benz
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué