13 novembre 2017
Ford conçoit une casquette connectée pour lutter contre la somnolence au volant
Afin de réduire les accidents dus à la somnolence au volant, Ford a imaginé et mis au point une casquette intelligente capable de détecter les signaux de fatigue et d'alerter le conducteur qu'il est temps de faire une pause.




Saint-Germain-en-Laye, le 13/11/2017 - Sur autoroute, 1/3 des accidents mortels sont dus à la somnolence*. Pour y remédier, Ford a conçu une casquette connectée et intelligente capable d'alerter le conducteur lorsqu'il s'endort au volant.

Équipée d'un accéléromètre, d'un gyroscope et d'un processeur, cette casquette connectée détecte et analyse les mouvements de la tête, associés aux signes de somnolence puis avertit le conducteur qu'il est temps pour lui de prendre une pause. Le dispositif active pour cela trois signaux : une légère vibration, un son d'alerte ainsi qu'une lumière clignotante.

"Une fois, je me suis assoupi au volant et lorsque je me suis réveillé, je fonçais sur un camion qui roulait plus lentement. Pour l'éviter, j'ai dû donner un coup de volant et passer sur la voie d'en face au détriment de toutes les règles de sécurité", témoigne Jorge Barbosa, chauffeur brésilien de poids lourd. "Je n'ai même pas eu le temps de vérifier si quelqu'un arrivait en face ce qui n'était heureusement pas le cas, sans quoi je ne serais pas là pour raconter cette histoire".

Un prototype développé avec des experts du sommeil

Encore à l'état de prototype, cette casquette connectée a été développée par Ford avec l'aide d'experts afin de rendre les routes plus sûres.

"La casquette peut détecter les mouvements de la tête avant même que le conducteur ne ferme les yeux, par exemple lorsque les muscles de sa nuque commencent à se détendre. Ce qui permet d'anticiper la somnolence et ainsi éviter que le chauffeur ne s'endorme au volant", a expliqué le Dr Lia Bittencourt, de l'institut du sommeil, qui a participé au développement de l'accessoire.


  Source : Ford
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué