16 décembre 2017
Développement de voitures autonomes : Volvo Cars fait appel à des familles suédoises
À compter d’aujourd’hui, Volvo Cars, le constructeur automobile premium, poursuivra le développement de ses voitures autonomes avec le concours de familles suédoises invitées à les tester sur la voie publique, dans les rues de Göteborg, puis à livrer leurs impressions aux ingénieurs de Volvo Cars.

Un SUV premium Volvo XC90 a été confié aux deux premières familles de l’agglomération de Göteborg sélectionnées pour participer au projet Drive Me, les familles Hain et Simonovski. Trois autres familles leur emboîteront le pas début 2018 et, dans les quatre prochaines années, pas moins de 100 personnes prendront part au projet.

Ces deux familles fourniront aux ingénieurs du constructeur des données inestimables pour analyser leur utilisation quotidienne et leurs interactions avec le véhicule dans différents cas de figure (se rendre au travail, déposer leurs enfants à l’école ou faire leurs courses).

Volvo Cars prévoit de commercialiser des véhicules 100 % autonomes d’ici 2021, et les données collectées dans le cadre du projet Drive Me joueront un rôle déterminant dans le développement de ces voitures autonomes.

« C’est un honneur de participer à ce projet », se réjouit Alex Hain, 45 ans. « Nous avons le privilège d’apporter notre contribution au développement d’une technologie qui, à terme, sauvera des vies ».

Dans le cadre du projet Drive Me, de vrais clients passeront au banc d’essais les différentes évolutions de la conduite assistée jusqu’à aboutir à une technologie de conduite 100 % autonome.

« Drive Me est un projet de recherche de premier plan pour Volvo Cars », explique Henrik Green, Vice-Président senior en charge de la R&D. « Nous pensons tirer de nombreux enseignements de l’implication de ces familles et de leur expérience, des enseignements qui orienteront le développement de notre technologie de conduite autonome pour qu’en 2021, nous puissions offrir à nos clients un modèle 100 % autonome ».


Les familles Hain et Simonovski se sont vus confier un Volvo XC90 équipé des dernières technologies Volvo d’aide à la conduite, ainsi que d’une batterie de caméras et capteurs qui analyseront leur comportement et fourniront au véhicule des informations sur son environnement.

Dans un premier temps, les conducteurs des deux familles garderont les mains sur le volant et superviseront la conduite de leur voiture en permanence. Dans un second temps, les participants au projet Drive Me seront amenés à tester des véhicules de plus en plus autonomes, après avoir suivi une formation spécifique.

Lors de cette seconde étape, l’essai des véhicules plus autonomes se fera en environnement contrôlé, sous l’œil d’un expert en sécurité de Volvo Cars. Aucune technologie ne sera lancée si le moindre doute subsiste quant à sa sécurité.

En d’autres termes, Volvo Cars poursuivra le développement de véhicules autonomes avec la même attention portée au détail et la même réflexion que celles qui lui ont permis de se positionner comme chef de file de la sécurité, à l’origine de certains des véhicules les plus sûrs du monde.

La famille Hain se compose d’Alex et Paula (45 ans tous deux) et de leurs filles, Filippa (17 ans) et Smilla (14 ans). Les Hain sont les premières personnes à avoir été choisies, début 2016, pour prendre part au projet Drive Me.

La seconde famille se compose de Sasko Simonovski (44 ans), sa femme Anna (41) et leurs enfants Elin (10 ans) et Villiam (8 ans). D’autres familles seront invitées à apporter leur contribution à mesure de l’avancement du projet.


  Source : Volvo
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué