6 mars 2018
Toyota entre dans l’étape suivante de sa stratégie de motorisations en Europe


À la veille de l’ouverture à la presse du Salon de l’automobile de Genève, Toyota annonce la prochaine étape de sa stratégie de motorisations en Europe. La nouvelle génération de l’Auris, produite au Royaume-Uni à Burnaston à partir de l’an prochain, offrira un choix de trois motorisations, dont deux hybrides-électriques :
  • 1,2 litre Turbo – quatre-cylindres essence à injection directe et turbo (116 ch)
  • Hybride 1,8 litre – hybride-électrique de quatrième génération, identique à la Prius et au Toyota C-HR (122 ch)
  • Hybride 2,0 litres – nouvelle motorisation TNGA hybride-électrique plus puissante (180 ch)
Comme en 2016, lorsqu’il a été décidé de lancer le Toyota C-HR sans version Diesel, la nouvelle génération de l’Auris ne proposera que des motorisations essence et hybrides-électriques.

En raison de la forte demande pour les versions hybrides-électriques des principaux modèles de la gamme, Toyota cessera de commercialiser des moteurs Diesel sur toutes ses voitures particulières en 2018.

En 2017, les motorisations hybrides-électriques ont représenté 41 % des ventes totales de Toyota Motor Europe, une progression de 38% par rapport à l’année précédente et un volume de 406 000 unités. En comparaison, la part du Diesel dans les ventes de voitures particulières Toyota a été inférieure à 10 % en 2017.

Toyota continuera à proposer des moteurs Diesel sur ses véhicules utilitaires et tout-terrain (Hilux, Proace et Land Cruiser) afin de répondre à la demande.

Johan van Zyl, président-directeur général de Toyota Motor Europe a déclaré :
« Toyota est un pionnier de la technologie hybride-électrique depuis plus de vingt ans. Ces dernières années, les versions hybrides-électriques sont devenues majoritaires sur tous les modèles qui en proposent.

Sur notre modèle le plus récent, le Toyota C-HR, l’hybride a assuré 78 % des ventes l’an dernier.

Dans le cadre de la stratégie d’électrification de nos véhicules, nous allons étendre progressivement notre offre hybride-électrique avec une seconde motorisation plus puissante associée à un moteur 2,0 litres. Cette extension de la gamme hybride débute avec la nouvelle génération de l’Auris et n’est qu’une réponse naturelle à la demande de nos clients de voitures particulières.

La part de l’hybride sur les voitures particulières Toyota atteignait déjà celle du Diesel en 2015. Depuis, les ventes d’hybride dépassent largement celles de Diesel. Sur les véhicules utilitaires et les tout-terrain, où il reste un besoin spécifique lié au couple moteur et à la capacité de charge, nous continuerons à proposer les Diesel dotés des technologies les plus récentes. »


  Source : Toyota



Voir notre dossier Toyota Prius génération 4.
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué