8 mars 2018
La France, portée par Valeo, en pointe de l’innovation dans les transports, selon les résultats annuels de l’Office européen des brevets


Les transports sont à nouveau le principal secteur d’innovation des entreprises françaises en 2017 (1044 demandes). 12,7 % des demandes de la France à l’OEB y sont consacrées. Dans ce domaine, la France place 4 entreprises dans le top 10 : Valeo 3e, Michelin 8e, PSA 9e et Renault 10e.

Pour la première fois, Valeo entre également dans le top 20 des entreprises déposantes auprès de l’OEB, tous secteurs confondus.

Deux sociétés - Safran en 6e place et Zodiac Aerospace en 7e - sont quant à elles dans le top 10 du sous-domaine de l’aviation/aéronautique.

Selon les chiffres de l’OEB, la France garde sa position de 2e pays européen demandeur de brevets auprès de l’OEB, avec plus de 10 500 demandes auprès de l’OEB. La France renoue avec la croissance (+0,5%), ce qui constitue un signe encourageant pour l’innovation dans un contexte d’embellie globale de l’économie hexagonale.

L’Ile-de-France est la deuxième région la plus innovante d’Europe avec 7 015 demandes de brevet européen en 2017, juste derrière la Bavière. Un signe positif pour ce vivier des startups et sièges de nombreux grands groupes à l’heure où la compétition entre les grandes métropoles européennes s’accentue.

Quant aux autres grandes tendances 2017, les demandes de brevets déposées auprès de l’OEB atteignent le nombre de 166 000, un record cette année encore. L’Europe confirme ainsi sa place de principal marché dans les technologies innovantes.

A noter que la Chine intègre pour la première fois le top 5 des pays ayant été les plus actifs dans le dépôt de brevet européen avec notamment Huawei, première société chinoise dans l’histoire de l’OEB arrivant en tête du classement des entreprises déposant le plus de demandes de brevets.


  Source : OEB
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué